Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©SAUL LOEB / AFP

Avertissement

Christine Lagarde : "la croissance mondiale a atteint un plateau"

Et pour la directrice du FMI, il y a un coupable : la guerre commerciale que livre Donald Trump au reste du monde.

Christine Lagarde, ancienne ministre de l'Economie française et directrice générale du FMI s'exprimait à Washington à quelques jours du rendez-vous annuel du FMI à Bali :

"Il y a des signes que la croissance mondiale a atteint un plateau. Celle-ci est devenue moins synchronisée avec moins de pays participant à cette expansion."

Elle devrait être à 3,9% en 2018 et 2019 selon leurs estimations. 

Christine Lagarde a insisté sur le fait que les perspectives de croissance économique mondiale étaient aujourd'hui "moins favorables", insistant sur le fait que parmi les risques pesant sur le dynamisme de l'économie mondiale, les "taxes dounières" joueraient un rôle clé. Elle désignait par là l'effet pervers que pourrait avoir la guerre commerciale que se livrent actuellement les Etats-Unis et la Chine. "Les enjeux sont importants, parce que la fracturation des chaînes globales de valeurs pourrait avoir un effet dévastateur sur bien des pays, économies développées comprises". Plus loin : "l'histoire nous montre que, alors qu'il est tentant de naviguer seul, les pays doivent résister au chant des sirènes de l'auto-suffisance - parce que comme nous le disent les légendes grecques, cela mène au naufrage." Pour rappel, les Etats-Unis ont mis en place des taxes à l'importation de 200 milliards sur les produits chinois. Cependant, une certaine accalmie se ressent avec la signature d'un nouvel accord de commerce nord-américain (ALENA), et la reprise des négociations avec le Japon et l'Union européenne dans les mois qui viennent. 

A l'opposé de cette tendance, Mme Lagarde a demandé à ce que le monde "construise un système global de commerce qui soit plus fort, plus juste et plus adapté à l'avenir". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !