Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Justice

Chambres à gaz qualifiées de "détail" : Jean-Marie Le Pen condamné définitivement

Le fondateur du Front national devra verser 30.000 euros d'amende.

Ce mardi 27 mars, Jean-Marie Le Pen a été condamné à 30 000 euros d'amende par la Cour de cassation pour avoir qualifié les chambres à gaz de "détail" de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale en avril 2015. Cette sentence est donc définitive. En effet, la haute juridiction a rejeté le pourvoi du fondateur du Front national, qui contestait sa condamnation pour contestation de crime contre l'humanité prononcée le 1er mars 2017 par la cour d'appel de Paris.

"Ça ne m'étonne pas de ces crapules", a réagi Jean-Marie Le Pen ce mardi, interrogé par l'AFP. "Je suis indigné de la connivence qui existe entre les différentes catégories de magistrats au Syndicat de la magistrature", a-t-il ajouté. A 89 ans, il avait déjà été condamné à deux reprises, au civil, pour ces propos, tenus pour la première fois en 1987.

 

 

 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !