Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Reuters

Drogue

Cannabis : le gouvernement opte pour la mise en place d’une amende pour les consommateurs

Sur Europe 1, Gérard Collomb a affirmé que ce nouveau dispositif "n'éteint pas d'éventuelles poursuites pénales".

Dimanche 21 janvier, un rapport parlementaire sur la drogue a été dévoilé dans la presse. Les rapporteurs du texte, Eric Poulliat (LREM) et Robin Reda (LR), y préconisaient de sanctionner les usagers de cannabis par une simple amende d’un montant de 150 à 200 euros. Selon eux, il s’agit d’une mesure « rapide et effective » qui va permettre de soulager les tribunaux et les forces de l’ordre.

« Il n’y a donc pas de dépénalisation du cannabis »

Invité d’Europe 1 ce jeudi 25 janvier, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a confirmé la mise en place de cette amende pour les consommateurs. Elle pourrait être payée sur le moment « grâce aux tablettes (numériques) modernes, aux applications qu'on va avoir », a-t-il ajouté. Et de  préciser : « C'est quelque chose qui doit se faire avec les nouvelles technologies qu'on est en train de déployer à la fois à la police et à la gendarmerie ».

Toutefois, il a assuré que ce nouveau dispositif « n'éteint pas d'éventuelles poursuites pénales ». « Nous allons forfaitiser ce délit. Mais ensuite, il peut y avoir des poursuites. Il n’y a donc pas de dépénalisation du cannabis », a-t-il indiqué. En outre, l’ex-maire de Lyon a estimé que cette promesse de campagne du candidat Macron pourrait être mise en œuvre via une loi, « peut-être » celle sur la réforme de la procédure pénale. 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !