Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©Nicolas Sarkozy (Facebook)

Nouveau traité

Brexit : Nicolas Sarkozy appelle à une "refondation profonde et urgente" de l'Europe

Le 24 juin, l'ancien chef de l'État a demandé l'élaboration d'un nouveau traité européen, lors d'une déclaration au siège du parti Les Républicains.

Ce vendredi, Nicolas Sarkozy réagit officiellement, depuis le siège de son parti, au choix de sortie des britanniques de l'Union européenne, désormais actée par les résultats du referendum au Royaume-Uni, tombés dans la matinée.

"Ce choix (des britanniques) doit être respecté, il exprime un rejet fort de l'Europe telle qu'elle fonctionne", déclare en ouverture le chef du parti LR, avant d'ajouter : "la lucidité commande de dire que ce sentiment de rejet est partagé par beaucoup de Français, et par beaucoup d'autres Européens".

L'ancien chef de l'État accuse "l'Europe technocratique", et souhaite, au-delà d'une réunion de chefs d'État pour élaborer un nouveau traité fondateur européen, que l'élargissement de l'Europe soit "clairement stoppé".

Le président des Républicains (LR) n'a pas manqué d'attribuer la victoire du Brexit à une crise européenne "majeure" : "Le message des Britanniques éclate à la face de tous les gouvernements d’Europe", explique M. Sarkozy, pour qui l'heure est "à la lucidité, à l'énergie et au leadership".

Nicolas Sarkozy juge par ailleurs que l'autorité de l'Union européenne doit se limiter à "un gouvernement économique de la zone euro avec un président stable" et que "toutes les autres compétences devraient être renvoyées sans délai à la souveraineté des États membres", notamment au sujet de la gestion du contrôle des frontières.

Sur son compte Twitter, l'ancien Président de la République se pare déjà de couleurs "Bleu-Blanc-Rouge" :

 

 

Lire aussi : Rencontre Sarkozy Merkel à Berlin : pourquoi le défi crucial de la réanimation du couple franco-allemand est loin d'être gagné d'avance après 5 ans de quinquennat Hollande

Vu sur Facebook (Les Républicains)

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !