Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©Charles Platiau / Reuters

Bad Trip

Bataclan : le chanteur des Eagles of Death Metal se lâche complètement sur les attentats du 13 novembre

Islam, race, armes, allégations de complicités au sein du Bataclan...

Jesse Hughes, le chanteur de Eagles of Death Metal qui fut présent à la soirée du Bataclan, a récemment donné une interview à Taki's Mag, un site d'extrême droite. Il parlait à Gavin McInnes, punk qui fut appelé "le parrain des hipsters" et "l'inventeur de l'hipsterité" (il fut notamment cofondateur de Vice). Le chanteur, qui s'y revendique "pro-arme, pro-Trump et pro-vie" se lâche. Et ça ne plaira pas à tout le monde… Extraits du florilège :

  • "J'ai eu beaucoup d'ennuis pour avoir dit [que les terroristes avaient des complicités à l'intérieur du Bataclan]. Je suis absolument certain qu'ils étaient à l'intérieur tôt. Je me souviens de l'un d'entre eux qui fixait mon pote. Je me suis juste dit que c'était la concupiscence des arabes. Tu vois ce que je veux dire ? Quand un musulman voit un mec américain un peu arrogant avec des tatouages, il le fixe. Ensuite je me suis rendu compte que c'était Abdeslam et qu'il fixait mon pote parce qu'il pensait qu'il était une menace. Il est impossible de nier que les terroristes étaient déjà à l'intérieur avant, et ils ont bien dû rentrer d'une manière ou d'une autre. Pendant la fusillade je suis sorti et la porte de derrière était maintenue ouverte. Comment est-ce possible ?"
  • McInnes lui demande : "Est-ce que tu penses que le politiquement correct tue nos instincts naturels et nous rend vulnérables ?" "Absolument."
  • "La presse avait entendu dire que des gamins s'étaient enfermés dans des chambres donc ils ont dit que c'était une prise d'otage. Ces gamins se cachaient. Cette mésinformation a poussé les fils à s'installer dehors pour négocier alors qu'à l'intérieur des dizaines de gens étaient en train de mourir. Les terroristes faisaient le tour en touchant les corps avec leurs armes. S'ils bougeaient, ils leur tiraient dessus encore une fois. Une fille s'est levée et elle a dit qu'elle avait peur. Le mec a répondu : 'N'aie pas peur, dans deux minutes tu seras morte', et il lui a tiré dessus, BOOM."
  • Question : "L'Islam crie 'au loup' sur l'islamophobie pour nous anesthésier et faire de nous des proies faciles." Réponse : "Ils savent qu'il y a plein de petits gamins blancs qui sont stupides et aveugles. Ces gamins blancs riches qui ont grandi dans un système d'éducation libérale depuis la maternelle, qui ont été inondés de ses concepts nobles qui ne sont que du vent."
Lu sur Taki's Mag

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !