Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©

Retour au calme

Barrage de Sivens : Bernard Cazeneuve condamne les violences et appelle à "la retenue"

Dans une allocution prononcée à Gaillac, le ministre de l'Intérieur a appelé au calme après les incidents qui ont eu lieu sur le site du barrage de Sivens dans le Tarn.

Dimanche en fin d'après-midi, environ 450 opposants à la construction du barrage de Sivens se sont rassemblés Place de la Libération à Gaillac en mémoire de leur camarade, Rémi, décédé la veille. Les circonstances précises entourant le décès du jeune homme de 21 ans sont encore très indéterminées. Son corps a été découvert par les gendarmes dans la nuit, vers deux heures du matin. "Les sapeurs-pompiers sont intervenus rapidement mais n'ont pu que constater le décès de la victime", a précisé la préfecture du Tarn. Un porte-parole des opposants au barrage, Ben Lefetey, avait déclaré plus tôt que la mort du jeune homme avait "eu lieu dans le contexte d'affrontements avec les gendarmes", rassemblés samedi au même endroit. 

Dimanche, de nouveaux affrontements ont opposé une centaine "d'éléments cagoulés" jettant des pierres aux gendarmes, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a dénoncé "avec la plus grande fermeté" ces violences, en faisant référence aux "dégradations dans la ville" tels que des drapeaux tricolores brûlés et un tag inscrit sur le Monument aux Morts. Durant son allocation, Bernard Cazeneuve a lancé ''un appel au calme et à la responsabilité'' des habitants de Gaillac.

lu sur rtl

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !