Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
©

Justice

Anders Breivik : fou ou criminel responsable ?

Le procès du tueur norvégien débute aujourd'hui et devrait durer 3 mois. Dès aujourd'hui, la première étape consistera à cerner la personnalité du terroriste responsable des massacres d'Oslo et Utoya.

Le procès d'Anders Behring Breivik a commencé à 9 heures ce lundi matin. Il est jugé pour les massacres commis le 22 juillet dernier en Norvège, à Oslo et sur l’île d'Utoya, qui avaient fait 77 morts.

Dénué de tous remords, le tueur a souhaité s'exprimer en anglais lors de sa première comparution et semble vouloir profiter du procès pour diffuser ses convictions extrémistes et nationalistes. Le terroriste, qui a reconnu les faits, affirme en effet avoir agit dans l'intérêt du pays.

A peine débarrassé de ses menottes, Anders Behring Breivik, a brandi le poing en direction de la cour et de la salle composée de familles de victimes, de survivants et de journalistes. Dans son manifeste, il explique que ce salut représente "la force, l'honneur et le défi aux tyrans marxistes en Europe".

Vêtu d'un costume, le tueur s'est présenté comme "écrivain" et a déclaré aux juges : "Je ne reconnais pas le tribunal norvégien".

Le visage rougi par l'émotion, il a ensuite brièvement pleuré en visionnant le film de 12 minutes qu'il a fait et qu'il avait diffusé sur internet le jour des attaques. Ce film, projeté sur grand écran par le tribunal, regroupe de photos et des dessins montrant notamment des intégristes musulmans.

Le procureur Svein Holden a montré un film de surveillance jusque-là inédit de l'explosion causée par Anders Behring Breivik à Oslo en juillet. Sur cette vidéo, on voit des personnes se dirigeant vers la camionnette au moment de son explosion près du siège du gouvernement. Breivik n'a montré aucun signe d'émotion. Mais les familles de victimes présentes dans le prétoire ont laissé échapper un cri d'émotion au moment où la bombe explose.

Les débats devraient durer 10 semaines à Oslo, sous l’œil de 300 journalistes.La première partie de l'audience tournera autour de la personnalité du tueur. Breivik a reconnu les faits, mais affirme avoir agit par "auto défense", et plaide donc non coupable.

Le terroriste d’extrême droite s'était récemment déclaré "satisfait" des conclusions d'un second collège d'experts qui l'a déclaré responsable de ses actes, contredisant les résultat de la première expertise.

Si le tueur est reconnu pénalement responsable, il encourt une peine de 21 ans de prison, qui pourra éventuellement être prolongée aussi longtemps qu'il sera considéré comme dangereux. A l'inverse, s'il est reconnu irresponsable, il devra suivre un traitement psychiatrique dans un établissement fermé.

Lu sur France Tv Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !