Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Refus de l'Assemblée nationale

Alexandre Benalla ne devrait pas pouvoir devenir l'assistant parlementaire du député Joachim Son-Forget

Le député Joachim Son-Forget a demandé l'accréditation d'Alexandre Benalla comme assistant parlementaire. L'Assemblée nationale refuserait pour un point de règlement.

L'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron s'est affiché sur Twitter aux côtés de l'ancien député LREM des Français de l'étranger, Joachim Son-Forget. Selon des informations du Point, les deux personnalités auraient décidé de s'associer. Joachim Son-Forget, qui dit avoir créé un mouvement politique nommé "Valeur Absolue", aurait voulu recruter Alexandre Benalla comme assistant parlementaire. Joachim Son-Forget s'est confié à la rédaction du Point : 

"J'ai déposé une demande pour l'avoir comme collaborateur bénévole, car il est impliqué dans mon parti".

Selon des informations du Figaro, ce partenariat ne devrait pas voir le jour. Dans une note interne qui sera communiquée mercredi, et que Le Figaro a pu consulter, l'Assemblée nationale confirme son "refus de délivrer un badge à Alexandre Benalla". 

Ce refus serait motivé sur un point de règlement. Alexandre Benalla a créé "une entreprise œuvrant dans le lobbying et l'influence, ce qui en interdit la fonction de collaborateur occasionnel permettant l'accès au site".

Alexandre Benalla pourrait uniquement accéder à l'Assemblée nationale en tant que collaborateur parlementaire s'il signait officiellement un contrat. Alexandre Benalla bénéficierait alors d'un badge. 

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !