Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
©BERTRAND GUAY / AFP

Telegram

Alexandre Benalla : nouvelles révélations sur son téléphone portable personnel

D'après des informations du Parisien, Alexandre Benalla aurait cherché à soustraire à la justice son téléphone portable personnel.

La rédaction du Parisien vient de publier des informations sur le téléphone portable personnel d'Alexandre Benalla. Après la disparition de son coffre-fort, des questions se posent également sur le téléphone portable avec lequel il avait averti l'Elysée qu'il avait été filmé le 1er mai 2018 à Paris. 

Alexandre Benalla a témoigné lors de son audition en garde à vue sur ce téléphone : 

"J'ai adressé ce message avec un appareil téléphonique que je n'ai plus, je l'ai perdu. J'ai conservé les données sur une clé USB que je compte communiquer mais pour l'instant, je ne souhaite pas dire où elle se trouve".

Alexandre Benalla a en revanche accepté de remettre aux policiers un autre appareil, son téléphone professionnel, qui a été placé sous scellé. 

Les juges ont ordonné à Alexandre Benalla la restitution de la sauvegarde du contenu de son téléphone personnel sur clé USB. Relancé en février dernier par courrier, Alexandre Benalla a indiqué avoir "perdu la clé USB dans les déménagements successifs". 

Il a néanmoins envoyé une capture d'écran imprimée du message Telegram envoyé à Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée, sur les incidents du 1er mai. Ce message de son téléphone égaré aurait été sauvegardé : 

"Je ne me suis pas cantonné à mon rôle et ai porté assistance aux policiers qui essayaient d'interpeller deux personnes ayant jeté des projectiles et violenté les policiers en civils. La scène assez violente a été filmée et même si l'on ne m'identifie pas très nettement, je suis reconnaissable".

Les magistrates souhaitant identifier avec quel téléphone portable ce message a été envoyé. 

L'audition d'Alexis Kohler par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a permis aux enquêteurs de progresser. Grâce au numéro fourni sur cet échange, les enquêteurs ont retracé l'historique du téléphone personnel d'Alexandre Benalla. 

Ils ont découvert que le portable prétendument égaré émettait le matin de sa garde à vue dans le XVIe arrondissement de Paris. Un appel à Ludovic Chaker, conseiller de l'Elysée, a été détecté. Le téléphone a été coupé et rallumé à la fin de la garde à vue. Un appel a ensuite été passé vers le numéro du directeur de cabinet de Brigitte Macron. 

D'après les expertises techniques, Alexandre Benalla a changé à deux reprises de modèles de téléphones portables. Il a néanmoins conservé la carte SIM associée à son numéro personnel. Le mystère reste entier sur l'emplacement exact de ce téléphone personnel qui n'a plus jamais hébergé de puce par la suite. 

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !