Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Je pense qu'aujourd'hui, les conditions ne sont pas réunies pour que Karim Benzema revienne en équipe de France", a récemment déclaré Manuel Valls.
©Reuters/Charles Platiau

Silence

Affaire de la sextape : Hollande s'énerve et demande à ses ministres de ne plus évoquer le cas Benzema

"Maintenant, vous arrêtez vos conneries", aurait lancé François Hollande à Manuel Valls et Patrick Kanner, selon les informations du Canard Enchaîné.

D'après les indiscrétions du Canard Enchaîné, le chef de l'Etat a récemment témoigné à ses ministres son agacement à propos de l'affaire de la sextape dans laquelle est impliqué Karim Benzema. Le ministre des Sports Patrick Kanner, ainsi que Manuel Valls ont en effet évoqué directement le cas de l'attaquant du Real Madrid, dont l'avenir en équipe de France est incertain en raison de son calendrier judiciaire. 

"Je pense que lorsqu'on signe la charte de déontologie pour être membre de l'équipe de France on doit la respecter, et je pense qu'aujourd'hui les conditions ne sont pas réunies en la matière pour M. Benzema", avait déclaré Patrick Kanner le 14 mars, rapidement suivi par le Premier ministre. "Je pense qu'aujourd'hui, les conditions ne sont pas réunies pour que Karim Benzema revienne en équipe de France. Il est toujours mis en examen (…) En même temps, c'est la décision de la Fédération française de football et du sélectionneur", avait déclaré Manuel Valls. 

"Maintenant, vous arrêtez vos conneries", aurait ainsi ordonné François Hollande aux deux intéressés, selon l'hebdomadaire satirique publié ce mercredi. 

"N'oublions pas, tout de même, et les deux hommes l'ont justement précisé, que la décision finale au sujet de Benzema nous appartient, au président de la Fédération française et à moi-même. Point. Mais une fois encore, chacun est libre de s'exprimer", avait quant à lui répondu le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps. 

>>>> À lire aussi : Affaire de la sextape : 82% des Français ne veulent plus voir Benzema chez les Bleus

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !