Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©

Justice

Affaire Bygmalion : Eric Cesari, Fabienne Liadze et Pierre Chassat (trois ex-cadres de l'UMP) mis en examen

Ils étaient depuis jeudi en garde à vue dans les locaux de l'office anticorruption de la police judiciaire, à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Nouveau rebondissement dans l'affaire Bygmalion. Les trois ex-cadres de l'UMP interpellés jeudi ont été mis en examen ce samedi. Il s'agit, comme le relaie Europe 1, d'Eric Cesari, surnommé "l'œil de Sarko" à l'UMP, de l'ex-directrice financière du parti, Fabienne Liadze, et de son ancien directeur de la communication, Pierre Chassat. 

Dans le cadre de cette enquête sur un supposé système de fausses factures lors de la campagne présidentielle de 2012, ils avaient déjà, depuis jeudi, été placés en garde à vue dans les locaux de l'office anticorruption de la police judiciaire, à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Ils ont été présentés dans la journée de samedi aux juges d'instruction du pôle financier du Tribunal de grande instance de Paris. Après leur audition destinée à savoir qui est responsable de quoi dans cette histoire, Serge Tournaire, Renaud Van Ruymbeke, et Roger Le Loire les ont donc mis en examen pour les chefs de faux et usage de faux et d'abus de confiance. Ce qui est déjà le cas depuis mercredi, de trois anciens dirigeants de Bygmalion. Et notamment du cofondateur de la société, Guy Alvès qui a confirmé devant les juges sa participation à une vaste fraude permettant de maquiller le compte de campagne de l'ex-chef de l'Etat. 

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !