Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Armes volatilisées ?

Affaire Benalla : des pistolets non déclarés découverts au siège d'En Marche et les révélations à l'issue de la perquisition à son domicile

La rédaction du Monde a divulgué les premiers éléments réunis par les juges dans le cadre de l'enquête sur Alexandre Benalla.

La rédaction du Monde a dévoilé ce mercredi les premiers éléments d'enquête réunis après de multiples gardes à vue et suite à des perquisitions (au domicile d'Alexandre Benalla et à l'Elysée).

Les enquêteurs ont retrouvé deux pistolets non déclarés rangés dans une armoire, dans le cadre de leur visite au siège de La République en Marche concernant la mise en examen de Vincent Crase. Ces armes se seraient ajoutées à celle que portrait Vincent Crase lors des manifestations. 

La perquisition au domicile d'Alexandre Benalla à Issy-les-Moulineaux aurait également permis de découvrir une partie des accessoires attribués aux forces de l'ordre. 

"Un gyrophare bleu, des clés sur un porte-clé de l'Assemblée, une rampe lumineuse de police". 

Un coffre-fort n'a malheureusement pas pu être retrouvé au domicile d'Alexandre Benalla. Il contenait les quatre armes de l'ancien chargé de mission de l'Elysée (un Glock 43, deux autres pistolets et un fusil Remington). Alexandre Benalla a expliqué que ces armes avaient "dû être emmenées dans un lieu sûr par une personne, mais ce n'est pas moi qui me suis occupé de cela". 

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !