Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Crédits Photo: Reuters

Burn-out ?

Absentéisme au travail : des arrêts maladie de plus en plus nombreux

Mise en lumière par deux études, cette tendance touche le privé et la fonction publique.

Les chiffres pourraient faire grincer les dents de quelques employeurs. Au cours de l'année 2016, 34,1% des salariés ont été absents au moins une fois pour maladie, soit une augmentation de 2 points par rapport à 2010. C'est ce que révèle une enquête réalisée par l'assureur Malakoff Médéric et publiée mercredi par Le ParisienEt d'après une étude du cabinet de courtage Sofaxis, publiée par La Gazette des communes, sur une échelle de neuf ans (2007-2016), cette augmentation atteindrait 28% concernant le secteur public (soit 44% des agents absents au moins une fois dans l'année).

Selon Le Parisien, sous le prisme des catégories socioprofessionnelles, les ouvriers restent les plus concernés par les arrêts maladies, étant largement plus exposés aux accidents de travail. Suivent ensuite les agents de maîtrise / techniciens (36,2%), les employés (34,5%), loin devant les cadres (27,8%).

Plus surprenant, ce ne sont pas les plus âgés qui sont les plus absents mais la catégorie des 30-39 ans : 37,8% d'entre eux ont déposé au moins un arrêt de travail dans l'année, contre 34,3% des 40-49 ans et 36,1% des plus de 50 ans. Une explication réside notamment dans le fait que le baromètre compte les congés pathologiques de grossesse (mais pas les congés maternités), surreprésentés dans cette catégorie.

Au niveau géographique, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur décroche la palme du nombre moyen de jours d’absence (39,9) devant la Bourgogne-Franche-Comté (38,8). Pour Sophie Godon, directrice de l'innovation chez Malakoff Médéric, citée par Europe 1, "les nouvelles organisations du travail et une pression plus forte, de nouveaux risques, comme les troubles musculo-squelettiques" expliquent notamment ces hausses.

Cependant, la France n'est pas le pays le plus touché par l'absentéisme en Europe. L'Hexagone affiche 16,6 jours d'absence en moyenne sur l'ensemble de la population active, et se situe devant le voisin allemand (15,2 jours en moyenne en 2015), mais derrière un autre voisin, l'Italie (19 jours en moyenne).

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !