Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Luc Mélenchon
©AFP

Tension

A Lille, le 1er Mai, Mélenchon a refusé de défiler avec la gauche unie avec laquelle il a signé un accord pour les Régionales

Le leader de La France Insoumise n'a pas mâché ses mots face à la candidate d'union dans les Hauts de France

Samedi à Lille, alors que LFI fait liste commune avec les autres dans les Hauts-de-France derrière l’eurodéputée écolo Karima Delli, Mélenchon a préféré marcher seul avec les Insoumis, à distance de la candidate, de Laurence Rossignol, Martine Aubry, Eric Piolle, Benoît Hamon qui, eux, s’étaient retrouvés aussi avec le communiste Fabien Roussel note Politico.

Les tractations entre entourages ont finalement permis une courte rencontre sous tension raconte Le Monde: "La rencontre dure moins de deux minutes, le temps d’une photo, et elle est houleuse. « Qu’est-ce que je suis content de vous voir !, lance avec ironie Jean-Luc Mélenchon à Karima Delli et Esther Benbassa. On vous soutient aux régionales et vous nous envoyez balader aux départementales. Vous êtes des faux jetons, les autres n’oseront pas vous le dire, moi, je vous le dis !"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !