Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
74% des Français estiment que le référendum voulu par Jean-Christophe Cambadélis sera inutile pour rassembler la gauche
©Reuters

La claque...

74% des Français estiment que le référendum voulu par Jean-Christophe Cambadélis sera inutile pour rassembler la gauche

Selon un sondage réalisé par Odoxa pour Le Parisien et BFMTV, la majorité des Français considèrent que le PS n'est pas "légitime à organiser seul" ce référendum.

Ils n'y croient plus. Selon un sondage réalisé par Odoxa pour Le Parisien et BFMTV, 74% des Français estiment que le référendum voulu par Jean-Christophe Cambadélis ne permettra pas de "rassembler efficacement la gauche" au premier tour des régionales. 27% y voit une issue positive et 1% ne se prononce pas. Afin d'éviter une nouvelle déroute de la gauche et face "au bloc réactionnaire qui se constitue entre le FN et Les Républicains", le premier secrétaire du PS avait annoncé la semaine dernière la tenue d'un référendum les 16 et 18 octobre prochains. 

"La question sera assez simple, vous le verrez dans quelques jours: elle portera sur 'oui ou non à l'unité dès maintenant pour les élections régionales?'", avait annoncé Jean-Christophe Cambadélis à l'issue d'un Conseil national à la Mutualité de Paris. "Il se fera sur trois jours avec des urnes dans chaque marché et un site dédié pour pouvoir voter en ligne" avait-il précisé après avoir publié une lettre ouverte adressée à "la gauche et aux écologistes" pour les appeler à s'unir contre la droite. Mais 71% des personnes interrogées considèrent que le PS n'est pas "légitime à organiser seul" ce référendum. Selon le sondage, seuls 18% des sympathisants de gauche y participeront et 45% n'y participeront "certainement pas".

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !