2017 : François Hollande éliminé dès le premier tour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
2017 : François Hollande éliminé dès le premier tour
©Reuters

Nouveau 21 avril

2017 : François Hollande éliminé dès le premier tour

Un nouveau sondage, mené par l'Ifop pour Le Figaro et RTL, donne François Hollande battu dès le premier tour de l'élection présidentielle de 2017.

Les sondages se suivent... et se ressemblent. Selon une enquête Ifop publiée ce dimanche par RTL et Le Figaro, François Hollande ne passera pas le premier tour de l'élection présidentielle de 2017 s'il venait à être candidat.

Le président sortant se contenterait de 19% des votes et arriverait troisième, derrière le candidat des Républicains et Marine Le Pen.

Les deux favoris de la primaire à droite et au centre distancent le président : ils récoltent chacun 25% des intentions de vote. La première place au premier tour est dans les deux cas occupée par Marine Le Pen qui devancerait Nicolas Sarkozy de 2 points à 27% et Alain Juppé de 4 points avec 29% d’intentions de vote, ce qui montre que l'ancien président de la République arrive à mieux capter une partie de l'électorat frontiste que le maire de Bordeaux.

Au centre, François Bayrou réaliserait un score plus élevé en cas de candidature Sarkozy (11,5%) contre 10% si c’était Juppé.

Un indicateur est toutefois en progression pour François Hollande : selon ce même sondage, 78% des Français souhaitent qu'il ne soit pas candidat en 2017. C'est une forte majorité, certes, mais une amélioration : en mars, ils étaient 85%.

Par ailleurs, 62% des Français jugent que le chef de l'État occupe sa fonction de la même manière qu'en 2012. Ils sont même 20% à trouver que son action est moins bonne, tandis que 18% trouvent qu'il s'est amélioré.

Enquête réalisée en ligne du 3 au 4 septembre 2015 auprès de 1 002 personnes de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !