Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©ALAIN JOCARD / AFP

Il n'y a pas que le muguet

1er-Mai : flambée de violence à Paris, affrontements entre manifestants cagoulés et forces de l'ordre

Un restaurant McDonald's près du pont d'Austerlitz a été notamment saccagé.

MISE A JOUR : 

Selon une source à la préfecture de police de Paris, un groupe d'environ 200 "blacks blocs" a été interpellé par les forces de l'ordre dans la capitale en marge de la manifestation syndicale. Par ailleurs, la police a recensé 20 000 personnes dans le défilé syndical, mais également 14 500 personnes hors du cortège déclaré, dont 1 200 membres de la mouvance radicale des black blocs. De son côté, la CGT a annoncé avoir dénombré 55.000 manifestants. L'an passé, 30.000 personnes avaient défilé dans la capitale.

A LIRE AUSSI : Défilé du 1er mai : des militants cagoulés saccagent un McDonald's

Plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux montrent les affrontements entre police et des manifestants cagoulés. Lundi, la préfecture de police avait dit s'inquiéter des violences de la part de "militants de groupes contestataires issus de mouvances extrémistes".

En raison des violences en tête du cortège, le préfet de police de Paris a demandé au cortège syndical de changer d'itinéraire et de rejoindre la place d'Italie par le quai de la Râpée.
 

Ce matin :

Du soleil, du muguet... et des manifestations un peu partout en France. Alors que le pays est secoué par différents mouvements sociaux depuis plusieurs semaines, ce 1er mai 2018 aura une connotation particulière, mais se fera en ordre dispersé du côté des syndicats. Si la CGT souhaite une démonstration de force et a appelé à 240 manifestations ou rassemblements, elle a échoué a associer FO et la CFDT au niveau national pour une journée de "convergence des luttes".

En province, la plupart des défilés ont démarré ce matin :  Lille (10 heures, porte des Postes), Bordeaux (9h30, place de la République), Lyon (10 heures, place Jean-Macé), Marseille (10h30, Vieux Port), Rennes (10h30, place de la Mairie) ou Strasbourg (10 heures, place De Lattre de Tassigny) mais aussi Toulouse ou Orléans.

A Paris, le cortège s'est élancé à 14h30 de la place de la Bastille, direction la place d'Italie. Les forces de l'ordre craignent une flambée de violence. "Des militants de groupes contestataires issus de mouvances extrémistes entendent, à l'occasion de la manifestation traditionnelle du 1er mai, s'en prendre violemment aux forces de l'ordre ainsi qu'aux symboles du capitalisme" a indiqué la préfecture de police de Paris dans un communiqué.

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !