Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Social
14 Juillet : Maxime Nicolle, Jérôme Rodrigues et Eric Drouet relâchés après leurs gardes à vue
©KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Gilets jaunes

14 Juillet : Maxime Nicolle, Jérôme Rodrigues et Eric Drouet relâchés après leurs gardes à vue

Certaines figures des Gilets jaunes ont été arrêtées et placées en garde à vue en marge du défilé du 14 juillet aux abords des Champs-Elysées. Des incidents ont éclaté également après le défilé militaire entre les forces de l’ordre et des casseurs.

Les Gilets jaunes et certaines figures historiques du mouvement étaient mobilisés ce dimanche en marge du défilé militaire du 14 juillet pour la Fête nationale. 

Plusieurs personnes ont scandé des hymnes des Gilets jaunes aux abords des Champs-Elysées, quelques instants avant le début de la cérémonie :

"Même si Macron ne veut pas, nous on est là !", "Macron démission !"

Dans la matinée, Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues, deux figures du mouvement, avaient été placés en garde à vue pour "organisation d'une manifestation illicite", selon le parquet de Paris. 

Ils ont par la suite été relâchés en milieu d'après-midi. Leurs dossiers ont été classés sans suite, selon Juan Branco, l'avocat de Maxime Nicolle.

Placé en garde à vue pour "rébellion", Eric Drouet a également été libéré en fin d'après-midi.

Les gardes à vue de Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues ont démarré à 8h45 ce dimanche et ont eu lieu dans le commissariat du 15e arrondissement. L'arrêté préfectoral en vigueur pour la fête nationale prévoyait "l'interdiction pour toute la journée du dimanche 14 juillet de tout rassemblement de personnes se revendiquant du mouvement des Gilets jaunes dans un périmètre" situé autour des Champs-Elysées.

Des violences ont éclaté en fin de journée entre des casseurs et les forces de l’ordre ce dimanche 14 juillet. 

Les figures de Gilets jaunes avaient publié un communiqué il y a quelques semaines annonçant la création d'un "socle commun". De nombreuses manifestations avaient été annoncées pour les prochains mois dans ce communiqué diffusé en juin. Les Gilets jaunes se préparent notamment à des événements visant des entreprises du CAC 40, le 17 novembre 2019, à l'occasion du premier "anniversaire" du mouvement.  

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !