Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Suspens

Présidentielle 2017 : Bayrou prendra sa décision "d'ici à fin janvier, début février"

"Je vais construire un projet (présidentiel, Ndlr) qui réponde à ce que nous sentons des attentes nécessaires du pays", promet le président du MoDem.

François Bayrou, président du MoDem et maire de Pau, était ce jeudi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMC.

Il est revenu sur la candidature à la présidentielle de François Fillon la jugeant "estimable". Toutefois, il pense que "le programme qu'il a choisi de porter mérite qu'on ouvre les yeux, que les Français, y compris de son camp, se posent des questions et s'interrogent. Je suis là pour que les yeux s'ouvrent". "L'élection dite primaire est une élection qui ne représente pas le peuple français, mais qui représente une partie des sympathisants et des adhérents de la droite", souligne le maire de Pau. 

"Cette décision lourde ne peut être prise qu'au terme d'un processus, d'une réflexion, d'un travail par étapes. C'est ce travail par étapes que je lance", annonce-t-il, en ajoutant "je vais construire un projet (présidentiel, Ndlr) qui réponde à ce que nous sentons des attentes nécessaires du pays". François Bayrou prendra donc sa décision de se présenter ou non à la présidentielle "d'ici à fin janvier, début février".

>>> À lire aussi : Primaire, l'effet de souffle : FN, gauche, Bayrou, Macron... personne ne peut en l'état résister à la vague Fillon

Critique du programme de François Fillon 

Outre, François Bayrou a fait une analyse du programme de François Fillon : "Il y a aujourd'hui dans le monde, pas seulement chez nous, une vague idéologique. On veut imposer une idée à tout prix. Cette vague idéologique consiste à choisir la montée des inégalités, à donner toujours moins à ceux qui n'ont pas grand chose, et toujours plus à ceux qui ont beaucoup". "C'est une idéologie, ça ressemble à la lutte des classes à l'envers", juge-t-il. "Si vous regardez le programme (de François Fillon, Ndlr), il dit qu'on va baisser la rémunération du travail. Les heures supplémentaires n'existeront plus. Si dans le même temps, vous mettez deux points de TVA en plus, vous avez un faisceau de décisions qui sont au détriment de ceux qui travaillent, qui ont de petits salaires ou de petites retraites". Ainsi, pour le président du MoDem, le programme de François Fillon est "très difficilement éligible pour les Français". 

 

 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !