Zemmour se fait désirer, mais est-il vraiment désiré et désirable ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Un poster du polémiste et candidat non-déclaré Eric Zemmour
Un poster du polémiste et candidat non-déclaré Eric Zemmour
©SEBASTIEN BOZON / AFP

Suspense ou pas …

Zemmour se fait désirer, mais est-il vraiment désiré et désirable ?

Cette question n’appelle qu’une seule réponse.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

L’auteur de La France n’a pas dit son dernier mot est partout. Et par tous les temps. Qu’il pleuve ou qu’il vente, il n’y en a que pour lui. Tous les médias veulent du Zemmour: ça fait de l’audience. On l’adule ou on le déteste. Peu importe: on parle de lui et cela le ravi. 

A l’heure qu’il est, il jouit d’un statut enviable: celui d’OVNI (Objet Volant Non Identifié). Ça intrigue, ça fascine, ça excite. Et, les auditeurs et téléspectateurs, avides de mystères, sont au rendez-vous. 

Mais que se passera-t-il quand l’OVNI deviendra Objet Volant Identifié (OVI) ? Les médias s’intéresseront à lui seulement pendant quelques jours puisqu’il sera juste un candidat parmi tant d’autres. 

On comprend que Zemmour ne soit pas pressé d’affronter cette échéance. Pourtant, parmi ses proches et dans son entourage on s’inquiète et on le presse de se déclarer. Car un OVNI pendant quelques jours ça a le charme de la nouveauté. Mais un OVNI, pendant des mois ? 

Dans son entourage, on pense que la bonne date pour devenir OVI serait quand il aura obtenu 250 parrainages. Il ne les a pas. Et il en faut 500 ! Il y a en France 36 000 maires. Zemmour a le plus grand mal à piocher dans ce vivier. Nombre d’édiles sont encartés: RN, Républicains, PS, UDI, France Insoumise, etc. 

Obéissant aux consignes de leurs partis, ils ne parraineront pas Zemmour. Les autres, les plus nombreux et sans étiquettes, rechignent à ce que leurs administrés découvrent qu’ils ont associé leur nom à celui du polémiste. 

Actuellement Zemmour est donné dans les sondages à 18 ou 19%. Ce n’est pas négligeable pour quelqu’un qui est parti de rien. Mais il arrive qu’on parte de rien pour arriver nulle part ! 

À Lire Aussi

Présidentielles: Eric Zemmour prend le large face à Marine Le Pen

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !