Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media

L'art de la punchline

Un 4 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

Jean-Sébastien Ferjou s'est exprimé sur Twitter sur la création de l'Office national de lutte contre la haine ainsi que sur le projet de Maison des médias libres.

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio »

Office national de lutte contre la haine :

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé la création d'un Office national de lutte contre la haine. Cette décision intervient après la profanation du cimetière juif de Westhoffen (lien vers la vidéo et le tweet). 

Jean-Sébastien Ferjou a commenté cette décision avec le message suivant : 

"Et Mme La Haine sera emprisonnée si on l’arrête ou bénéficiera-t-elle, elle aussi, de remises de peine & sanctions légères prenant en compte l’environnement dans lequel elle a grandi...?" (lien vers le tweet).

Libertés prises avec la laïcité:

Jean-Sébastien Ferjou a relayé un article de L'Express sur deux lycées en Ile-De-France, dont le lycée Angela-Davis de Saint-Denis. Selon le magazine, des lycéennes seraient voilées dans l'enceinte des établissements concernés et l'attitude de certains professeurs entretiendrait un discours victimaire.  

Jean-Sébastien Ferjou a relayé cet article et a extrait une citation : 

"Certains collègues répètent à l'envi : n'oubliez surtout pas que les flics sont méchants et que la société vous discrimine" fulmine Samir. Une spirale négative qui, selon cet enseignant, entraînerait de plus en plus d'élèves dans la rancoeur et la défiance" (lien vers le tweet).

Liberté dans les médias :

Selon des informations du Monde, la Mairie de Paris proposerait un immeuble à Barbès à des rédactions. L'homme d'affaires à l'origine du projet, Olivier Legrain, serait en contact avec la Mairie de Paris pour un projet de Maison des médias libres.

Ce site pourrait regrouper les rédactions de Mediapart, Bastamag, Alternatives économiques, Esprit, Les Jours, Reporterre ou Politis. 

Jean-Sébastien Ferjou a tenu à s'exprimer sur ce projet :

"Paris relance le projet d’une Maison des médias « libres ». Au regard de la liste des concernés, on comprend en creux que les médias de droite sont aux yeux de la mairie de Paris des médias aliénés ou vendus. Quand y’a de la gêne, y’a pas de plaisir..." (lien vers le tweet).

Nouveau combat surréaliste pour les vegans : 

Le directeur de la publication d'Atlantico a relayé un article du Parisien. Des militants vegans de l'association Peta se seraient mobilisés en Dordogne pour faire changer le nom d'une des ruelles du village médiéval d'Issigeac. Cette ruelle s'appelle la rue de la Saucisse.

Jean-Sébastien Ferjou a commenté ce projet des militants vegans :

"Quel dommage que l’étude pisa 2019 ne mesure pas la magnifique montée du niveau de la connerie... La France pourrait pétarader à l’international" (lien vers le tweet).

Retraites des enseignants :

Jean-Sébastien Ferjou a répondu à un internaute qui évoquait le classement Pisa, les revendications des enseignants, une récente déclaration de Jean-Michel Blanquer et la réforme des retraites :  "Imagine, t’es prof, t’as bac + 5 .. ton ministre écrit qu’il va y avoir une retraite MINIMUM de 1000€. Et toi tu comprends "je vais avoir 1000€ de retraite. Parfois, il y a des explications très rationnelles à l’effondrement dans les classements Pisa" (lien vers le tweet).

Voici la réponse de Jean-Sébastien Ferjou :

"Il y a certes beaucoup de mauvaise foi ou même de mensonges éhontés qui circulent sur le contenu de la réforme des retraites mais un "minimum de 1000€ POUR CEUX QUI ONT UNE CARRIÈRE COMPLÈTE" (selon la formulation de JM #Blanquer), on peut comprendre que ça puisse inquiéter..."

Pour suivre et accéder au compte Twitter de Jean-Sébastien Ferjou, cliquez sur ce lien. Le compte Twitter d'Atlantico est accessible ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !