Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Crédits Photo: NICOLAS ASFOURI / AFP

L'art de la punchline

Un 23 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

La plainte du préfet de la Drôme Hugues Moutouh contre Hakim Madi pour diffamation publique à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité publique, le débat sur le voile et son interdiction dans l'espace public, la politique de la concurrence en Europe ou bien encore le gaz de schiste américain... Jean-Sébastien Ferjou réagit sur Twitter à l'actualité.

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio »

Plainte : 

Une procédure en justice a été engagée par un préfet à l'encontre d'un citoyen après des propos tenus sur Facebook. Le préfet de la Drôme Hugues Moutouh a porté plainte contre Hakim Madi poru diffamation publique à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité publique. Hakim Madi a accusé le gouvernement et la France de racisme et de favoriser l'apartheid. Cette personne engagée au sein du mouvement Action citoyenne a accusé le gouvernement de mener une politique de "chasse aux musulmans". Il avait interpellé la députée LREM Mireille Clapot. 

Débat sur le voile : 

Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise, a relayé un message sur Twitter qui lui avait été directement adressé sur la question du voile et de la religion. 

Lors de son interview le week-end dernier dans le grand du Grand Jury RTL-LCI, Marine Le Pen a proposé d'interdire les différents signes religieux dans l'espace public. Cette application et cette proposition est en réalité inapplicable.  

Politique de concurrence : 

Environnement : 

Après l'attaque sur les installations pétrolières saoudiennes, le gaz de schiste américain a permis d'atténuer la flambée du prix du baril. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !