Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Crédits Photo: NICOLAS ASFOURI / AFP

L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

Un flachmob pour les retraites, Les réseaux sociaux à l'épreuve des réseaux sociaux, La chasse aux plateforme défaillantes, C'était mieux avant, Cyberattaques, Municipales à Paris

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio »

Un flashmob pour les retraites

Les députées Clémentine Autain et Elsa Faucillon, la sénatrice Esther Benbassa et la députée européenne Manon Aubry ont participé à un flashmob devant l'Assemblée nationale pour protester contre la réforme des retraites (voir la vidéo).

Jean-Sébastien Ferjou, directeur de publication d'Arlantico, n'a pas tardé à trouver des paroles pour leur petite danse :

 "Comme un ouragan qu'est passé sur nous, les gnou.e.s ont tout emporté, allumé le vice, c'est un incendie qu'il est grand temps d'arrêter #DanseAvecLesSchtarbs" (voir le tweet). 

Les réseaux sociaux à l'épreuve des réseaux sociaux

Le désormais bien-connu dessinateur Plantu a sorti dans Le Monde une caricature exposant trois poubelles, la dernière étant désignée comme les réseaux sociaux (voir le dessin).

Un manque d'analyse que Jean-Sébastien n'a pas hésité à pointer du doigt : "Aussi dangereux pour la démocratie que les Piotr Pavloenski et autres Juan Branco, les Plantu, Gilles Legendre et autres largués du monde contemporain... Incapables d'identifier les problèmes auxquels ils font face" (voir le tweet).

Alors internaute lui fait remarquer que "c'est vrai en général mais que en l'occurence le dessin est pertinent", Jean-Sébastien Ferjou rétorque : "Et dans les rumeurs abjectes sur les Pompidou, c'était Facebook ou Twitter ? Monica Lewinsky, Instagram ou Snapchat ? Et le collier de la Reine, combien de likes ?" (voir le tweet).

La chasse aux plateformes défaillantes

Lorsque la plateforme Ingenico ePayments manque de rigueur et de professionalisme, la réaction de Jean-Sébastien Ferjou ne se fait pas attendre : 

"Gabriel de Montessus, quand la plateforme Ingenico ePayments que vous dirigez disfonctionne, trouvez-vous normal que vos équipes ignorent leurs clients alors que vos bugs à vous nous coûtent cher à nous et handicapent nos abonnés ?" (voir le tweet)

C'était mieux avant

L'humoriste Sophia Aram se demande "qu'est-ce qu'on a bien pu rater pour passer de Nelson Mandela à Erci Drouet, de Vaclav Havel à Maxime Nicolle, de Jan Pallach à Piotr Pavlensly ? Et maintenant de Robert Badinter à Juan Branco ? Parce que ça visiblement on en est tous responsables". 

Réponse de Jean-Sébatien Ferjou : "L'abus de ricanement ? L'intimidation morale d'une gauche prompte à se croire héroique parce qu'elle voit des fachos partout ? La lacheté d'une droite prompte à y céder ? L'aveuglement des deux sur leur rôle d'idiots utiles des puissants deterritorialisés ? (voir le tweet)

Cyberattaques

Des soldats israéliens ont été piégés sur leurs smartphones par des fausses jeunes filles palestiniennes qui leur ont demandé de télécharger une application malveillante. Il s'agit de la 3ème attaque de ce genre de la part du Hamas. 

Pragmatique, Jean-Sébastien Ferjou remarque : "Au moins Alexandre de Taddeo était-elle une vraie femme... #Pièges" (voir le tweet).

Municipales à Paris

Le député En Marche Stanislas Guerini explique au micro d'Europe 1 qu'on "a besoin d'un(e) candidat(e) à la mairie de Paris à plein temps et d'un(e) ministre à plein temps" (voir la vidéo)

"Alors que Matignon et le Ministère du Budget se gèrent très bien en demi-pilotage automatique en pleine crise des retraites" (voir le tweet), soulève ironiquement Jean-Sébastien Ferjou.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !