Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
©DIPTENDU DUTTA / AFP

L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

Jean-Sébastien Ferjou a évoqué sur Twitter la victoire triomphale de Boris Johnson et du Parti conservateur lors des élections législatives au Royaume-Uni. Le directeur de la publication d’Atlantico a aussi publié et relayé de nombreux messages sur la réforme des retraites.

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio »

Triomphe électoral pour Boris Johnson : 

Le Premier ministre britannique a remporté une large victoire lors des élections législatives au Royaume-Uni. Le Parti conservateur Boris Johnson a obtenu une majorité absolue de 365 sièges à la Chambre des communes, soit 48 de plus qu’en 2017. Grâce à ce succès électoral, Boris Johnson va pouvoir mener à bien le calendrier du Brexit , fixé au 31 janvier 2020.

Jean-Sébastien Ferjou a commenté les résultats électoraux en relayant un article de la BBC et en évoquant ce succès avec le message suivant sur Twitter : 

"Sobrissime BBC sur la (pourtant écrasante) victoire de Boris Johnson. Un clown anti-démocratique et incapable de comprendre les Britanniques nous expliquait-on. Mais une vague historique prédite sur Atlantico avec Edouard Husson" (lien vers le tweet).

Réforme des retraites et système de répartition et de capitalisation : 

Jean-Sébastien Ferjou a tenu à réagir à un message de Julien Aubert, secrétaire général adjoint des Républicains et député de la cinquième circonscription du Vaucluse, sur le sujet des retraites. 

Voici le message de Julien Aubert : 

"Un système répartition/capitalisation se traduira mécaniquement, comme dans la santé, par une retraite à 2 vitesses : les classes populaires et moyennes auront une retraite à points qui se tassera si on baisse le point ; les autres un complément confortable. Adieu la solidarité" (lien vers le tweet).

Julien Aubert a publié une série de messages sur Twitter sur ce thème :

"J’ajoute qu’avec des taux d’intérêt bas, voire négatifs, l’épargne mondiale ne trouve plus de débouchés car l’économie réelle s’essouffle. On verra alors le rendement de la capitalisation... La retraite se nourrit surtout du facteur travail, et celui-ci n’est plus assez rémunéré. Lorsque les banques européennes annoncent des dégraissages ET une hausse des dividendes, elles déforment le partage de la valeur ajoutée. Sauf qu’il faut des clients qui ont un emploi pour que les banques soient rentables. La finance sans la création de valeur s’écroulera (...)  seul un partage équitable de la valeur ajoutée permet d’aider les plus pauvres. Ce qui suppose de revoir la place du capital dans l’économie" (lien vers le tweet).

Voilà la réaction de Jean-Sébastien Ferjou : 

"Cher Julien Aubert, croyez-vous que les catégories plus favorisées vont renoncer à se créer un patrimoine immobilier ou financier pour éviter un système à deux vitesses ? La capitalisation complémentaire peut justement aider à éviter que nous ne redevenions une société de rentiers. (...) Une part de capitalisation a un effet global plus ncitatif pour l’activité économique, une abondante littérature économique existe là-dessus. Rien d’autre que la création de richesses ne peut vraiment aider les moins favorisés" (lien vers le tweet). 

Générations impactées par la réforme : 

Jean-Sébastien Ferjou a relayé le tweet d’Hugues Serraf qui réagissait avec une forme d’humour noir au débat des retraites, de l’âge pivot et de la génération concernée par le nouveau système de retraites en évoquant le sort des Français engagés avec l’Etat islamique et partis en Syrie :

"Le projet de réforme reste vague sur la prise en compte des trimestres accomplis en Syrie par les djihadistes nés après 1975, le gouvernement se défaussant sur l'absence de convention bilatérale entre la France et le Califat. Même flou sur la pension de reversion des veuves ". (lien vers le tweet).

Pour suivre et accéder au compte Twitter de Jean-Sébastien Ferjou, cliquez sur ce lien. Le compte Twitter d'Atlantico est accessible ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !