Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media

L’art de la punchline

Un 10 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

L'affaire Mila ou bien encore les dégradations au sein des locaux de BlackRock... Jean-Sébastien Ferjou réagit sur Twitter à l'actualité.

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio »

Affaire Mila

Jean-Sébastien Ferjou a relayé sur son compte Twitter un message de Marylin Maeso (professeure de philosophie et essayiste) au sujet de l’affaire Mila et suite à l’intervention de Jean-Michel Aphatie sur le plateau de l’émission "C l’hebdo". 

Voici le tweet publié par l’émission : 

""Je ne suis pas Mila." Jean-Michel Aphatie revient sur la polémique et se dit "résolument Ségolène". #Clhebdo".

Lien vers le tweet et la vidéo : ICI

Marylin Maeso a commenté cette intervention avec le message suivant : 

"Ah clairement, Jean-Michel Aphatie, vous êtes Ségolène, et non Mila. Elle est beaucoup plus confortable, la position de donneur de leçons hors sol sur le respect dû aux croyances qui occulte une fois de plus la source de l’emportement de l’ado victime d’une homophobie fondée en religion" (lien vers le tweet).

BlackRock 

Le siège parisien du gestionnaire d’actifs BlackRock a été dévasté par des militants écologistes. Les murs des locaux ont notamment été couverts de messages hostiles mettant en cause la responsabilité environnementale de BlackRock. 

Le directeur de la publication d’Atlantico a retweeté la vidéo de Remy Buisine, filmée à l’intérieur des locaux de BlackRock, et qui témoigne de l’ampleur des dégâts. Voici le message de Remy Buisine sur Twitter qui accompagne cette séquence : 

"Les locaux de #BlackRock pris pour cible à Paris après une intrusion au siège français".

Lien vers le tweet et la vidéo : ICI

Jean-Sébastien Ferjou a tenu à réagir sur ce sujet avec ce message sur Twitter : 

"Le malaise démocratique s’aggrave chaque jour et les pompiers pyromanes se multiplient, qu’ils soient du côté du pouvoir et incapables de se remettre en cause ou du côté de la "rébellion" et jeteurs d’huile sur le feu. Qui saura reconstruire un contrat social ?" (lien vers le tweet).

Stars hollywoodiennes

Jean-Sébastien Ferjou a partagé le message du journaliste suisse Darius Rochebin sur l’attitude des stars hollywoodiennes lors d’un salon en Suisse, un paradoxe alors que le monde entier avait les yeux tournés vers Los Angeles pour la cérémonie des Oscars :

"Contraste amusant entre les bons sentiments aux Oscars et la pratique de nombre de ces stars hollywoodiennes aux salons horlogers suisses dont elles raffolent. Refus du moindre mot hors contrat du sponsor, exigence extrême de transport, de maquillage, logique d’argent absolue" (lien vers le tweet).

"Pour la plupart, les chefs d’Etat, les patrons n’ont pas ce genre d’exigences mégalomanes et martiennes : "Rapport de force marchand objectif, disait un prof d’économie : Hollywood est une formidable puissance. Elle fait autant que le Pentagone pour l’emprise mondiale américaine"" (lien vers le tweet). 

Séparatisme islamiste

Jean-Sébastien Ferjou a partagé le tweet d’Amine El-Khatmi, élu à Avignon et président du Printemps républicain, à l’occasion d’un débat sur BFMTV. Voici le message d'Amine El-Khatmi : 

"Quand un débat porte sur le séparatisme islamiste (c’est écrit en majuscules), la députée Obono répond "stigmatisation des musulmans". Pour elle, s’en prendre aux islamistes, c’est s’en prendre aux musulmans. La lente et inexorable dérive des insoumis résumée en une séquence !".

Lien vers le tweet et la vidéo : ICI

Pour suivre et accéder au compte Twitter de Jean-Sébastien Ferjou, cliquez sur ce lien. Le compte Twitter d'Atlantico est accessible ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !