Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
©Capture d'écran Instagram

Jésus go home

Supprimons les crèches de Noël ! Elles mettent certains en colère…

La justice est rendue, parait-il au nom du peuple français. Mais c'est bien le peuple français qui a élu Robert Ménard maire de Béziers!

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Il s'agit là, à l'évidence, d'une provocation insupportable de nature à mettre en danger la paix civile. Une crèche de Noel dans la mairie de Béziers ! Robert Ménard sait que ce qu'ilf ait est contraire à la loi de 1905. Mais il a jugé nécessaire de marquer son attachement à l'identité chrétienne de la France.

La justice, elle, ne connaît que la loi, rien que la loi. C'est sans doute pour ça qu'on la représente avec un bandeau sur les yeux. Quand une loi est sans âme, quand elle est appliquée avec une froideur administrative glaciale, sans discernement que vaut-elle ?

La loi de 1905 a bon dos. C'est une prostituée qui se vend au plus offrant. Combien de municipalités aussi bien de gauche que de droites achètent la paix civile et religieuse en finançant des mosquées grimées en centre culturel? Combien de localités tolèrent les prières de rues, qui, pour le moins, constituent un trouble à l'ordre public ?

Trêve de finasseries. Il n'y a pas que la crèche de Ménard qui est susceptible de mettre la France à feu et à sang. Des marchés de Noëll si fréquentés en cette fin d'année sont eux aussi porteurs de sang et de larmes. S'il n'y avait pas eu de marché de Noël à Strasbourg quatre vies auraient été épargnées. Elémentaire –n'est-ce pas- mes chers juges ?

Mais il nous faut aller plus loin. Noël lui-même doit être supprimé. Pour nombre de vrais croyants qui aspirent à vivre leur foi en toute quiétude c'est une fête impie et donc pour eux douloureuse. Intéressons-nous aussi aux églises. Il y en a des milliers sur notre territoire qui célèbrent sans vergogne une religion maudite. Fermons-les.

Il nous faut maintenant aborder un sujet pénible et complexe. Il y a à Saint-Denis une basilique très catholique qui abrite les dépouilles des rois de France. C'est une offense pour la majorité de la population de cette riante et paisible cité. Cela ne peut pas être, cela ne doit plus durer. Il faut déménager, pierre par pierre la basilique et l'installer sur le plateau désert du Larzac à l'abri des regards qu'elle pourrait choquer…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !