Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Crédits Photo: Capture d'écran France 3
La ville dirigée par l'élu de Les Républicains Gérarld Darmanin a annulé la représentation d'un spectacle intitulé Boudin et chansons.

cochonneries...

Le boudin interdit de cité à Tourcoing : faut-il vraiment laisser aux seuls pseudos néonazis le droit de mettre le cochon en étendard ?

Le porc ne passera pas par Tourcoing. La ville a fait barrage à cet animal particulièrement dégouttant et dangereux

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le spectacle devait avoir lieu aujourd'hui samedi à Tourcoing, pour une fête de la musique. Un groupe belge sympathique et déjanté y était convié en voisin. A cette performance musicale le groupe avait donné comme titre : "Boudin et chansons". Une taquinerie sur la condition féminine en comparant l'homme à un "cochon". Et puis d'un coup adieu cochons, gorets, truies, boudins, saucissons, jambons et rillettes !

Le groupe a reçu un coup de téléphone de l'adjoint au maire de la ville leur annonçant que leur spectacle était annulé : "ça pouvait choquer". le mot boudin était en cause : de la dynamite, de la nitroglycérine. De quoi mettre Tourcoing à feu et à sang. L'adjoint au maire, Didier Troart, a été explicite : il ne voulait pas provoquer une partie de ses administrés de confession musulmane. Il est tout à fait exact qu'à Tourcoing, il y a des quartiers "sensibles" à forte densité de population. Sensibles à quoi ?

On ne sait pas trop. Mais très sensibles en tout cas à l'évocation des mots "boudin" et "cochon". Bien sûr que pour leur faire plaisir, la troupe belge aurait pu changer son intitulé. Gigot et chansons... Les hommes sont des moutons... Mais ça aurait tout changé, le mouton animal paisible, n'étant pas réputé pour son esprit salace et sa lubricité sexuelle. 

Pour aller au bout des choses, il convient de rappeler la couleur politique de la municipalité qui veut bouter le porc hors des frontières de la cité. Le maire de la ville est Républicain et s'appelle Gérard Darmanin -même si celui-ci a par ailleurs démenti : "le spectacle n'a jamais été retenu. Jamais de contrat n'a été signé"- et Didier Troart est son adjoint. Que la responsabilité incombe au maire ou à son adjoint, il n'y aurait donc pas que dans les mairies de gauche que l'on se couche

En France, on aime bien les histoires belges. Plus demeuré, plus bête qu'un Belge, il n'y a pas. Or je suis persuadé que, au delà de toute concurrence, le roi des cons est français. Il a élu domicile à la Mairie de Tourcoing. La fille qui dirige la troupe ostracisée a riposté  : "il ne faudrait pas laisser aux seuls pseudos-néonazis le droit de mettre le cochon en étendard." Elle s'appelle Sara Amari. Elle est arabe. Je la verrai bien en maire de Tourcoing. Sans que pour autant, et en échange, que ce soit Gérard Darmanin ou son équipe qui chantent à sa place... 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !