Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©

"Se protéger du coronavirus"

Si le Coronavirus vous a poussé au télétravail, attendez-vous à avoir mal… au dos

Alors que de nombreuses entreprises envisagent ce recours pour lutter contre la propagation du coronavirus, une question se pose sur l’impact physique et psychologique du télétravail en période d’épidémie.

François Baumann

François Baumann

François Baumann est médecin généraliste, fondateur de la Société de Formation Thérapeutique du médecin Généraliste (SFTG). Intéressé par toutes les dimensions des Sciences Humaines et Sociales qui participent à une meilleure santé des hommes, il a publié de nombreux ouvrages sur ces thèmes. Il est également enseignant à l'Université Paris V et membre du comité Scientifique International de l'UNESCO (département de Bioéthique).

Il est auteur de Burn Out : quand le travail rend malade, paru aux éditions Josette Lyon. "Après le burn-out" sort en librairie le 30 septembre 2015. En janvier 2016, il publiera également "Le bore-out, quand l'ennui au travail rend malade".

Voir la bio »

Atlantico: Le télétravail est-il une solution efficace face au coronavirus ?

François Baumann: Dans un épisode comme celui que nous sommes en train de vivre à l’heure actuelle, le télétravail paraît effectivement être une bonne solution. Par ce biais, les entreprises font en sorte d’éviter une contingence du virus et permettent aux employés de se protéger. Le problème est que toutes les professions ne sont pas logées à la même enseigne. Si l’on prend la médecine par exemple, le fait de ne pas pouvoir voir ses patients, ne pas les recevoir dans son bureau ou ne pas examiner le patient constitue une limite au télétravail. Cela fait quelques temps maintenant que le télétravail existe et il me semble qu’outre ces quelques problèmes d’ordre général, il est plutôt efficace sur la partie « se protéger du coronavirus ».

Quels effets psychologiques et physiques a le télétravail sur les employés ?

Il faut comprendre que le télétravail est une forme de solitude pour les gens qui le pratique. Ils sont éloignés de leurs collègues et cela peut constituer de réels problèmes car ils n’ont plus de contact avec les autres. Les « télétravailleurs » se sentent isolés et solitaires car il n’existe aucun contact humain. Tout cela génère de fait des problèmes psychologiques comme de la dépression par exemple. Les individus, peu importe le travail, ont besoin des autres. Ils ont besoin de parler, de se confronter aux ordres, de débattre etc. Or, la solitude dans le travail ne permet évidemment pas cela. Elle peut être pourvoyeuse d’avantages certes comme en cette période d’épidémie, mais elle coupe les êtres humains de leurs relations sociales. Dans la vie quotidienne ou professionnelle, le télétravail, pour ceux qui ne sont pas habitués au départ, peut avoir des effets négatifs sur leur santé et cela a une incidence sur leur travail. Sur le plan physique, ceux qui font un travail dit statique (chauffeur de taxi par exemple), il faut bouger obligatoirement toutes les deux heures. Il faut se distraire, comme c’était le cas avec les récréations dans les écoles. Faire le jogging le dimanche ne suffit pas, il faut se détendre dans la journée pour ne pas avoir mal au cou, au dos etc.

Comment palier à ces problèmes ?

Je pense qu’une des solutions pour palier à ces problèmes, c’est d’entretenir son corps et ne pas avoir les yeux rivés sans cesse sur son écran. Il faut trouver une salle de gymnastique, car lorsque l’on sort d’une salle au bout de 30 minutes par exemple, on a la tête ailleurs, on se vide de l’isolation. Il faut détourner le plus possible notre esprit de l’isolation, de ne pas être esclave de nos écrans. On peut faire des gestes très simples mais qui peuvent s’avérer efficaces comme faire le tour du pâté de maison, se balader plusieurs fois par jour, voir des amis etc. Il faut également savoir que les quarantenaires sont beaucoup plus touchés que les jeunes par cela car ils sont moins habitués aux écrans et à supporter les écrans. Les jeunes savent mieux gérer ces problèmes là au final, ce qui est encourageant. Quoi qu’il en soit, il faut impérativement – jeunes ou moins jeunes -, faire en sorte de ne pas sombrer dans la solitude liée au télétravail.  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !