Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©GUILLAUME SOUVANT / AFP

L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

Ce député LREM fait, parait-il, partie de la garde rapprochée de Macron. On savait que le chef de l'Etat était bien entouré.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Pendant longtemps Aurélien Taché est demeuré inconnu. Pour ce qu'on sait de lui, il avait vraiment vocation à le rester. Puis, il gagna en visibilité. En siégeant d'abord dans une commission qui s'occupait de la laïcité et où il fit des pieds et des mains pour que les mosquées soient reconnues comme des temples de la laïcité. 

Puis vint son heure de gloire, quand il compara le voile d'une petite musulmane au serre-tête d'une petite catholique. On lui fit remarquer qu'aucune de celles qui vont à la messe n'avait été lapidée pour avoir refusé de porter un serre-tête. Il baissa un peu la tête et s'excusa. C'était mal le connaître que de penser qu'il allait renoncer à un combat qui est sa raison d'être. 

Aurélien Taché a donc frappé un grand coup en s'attaquant à Caroline Fourest, une détestable islamophobe. Il a réagi sans détours à son dernier livre "Génération offensée" où elle décrit les ravages de l'indigénisme dans le milieu étudiant. "Bande de petits cons". "C'est ce qu'on disait des étudiants en mai 1968. Plutôt que de critiquer la jeunesse Caroline Fourest ferait mieux de s'y adapter". 

Aurélien Taché, lui, n'a pas besoin de stage d'adaptation. Il est déjà très, très adapté. Quand des étudiants interdisent une conférence de Sylviane Agacinski au motif qu'elle n'était pas très chaude pour la PMA cela ne le choque absolument pas. Qu'un professeur de Paris Vincennes soit houspillé, lynché verbalement et même frappé parce qu'il avait critiqué la transformation d'un local universitaire en salle de prière ne le gène pas non plus. 

En effet, Aurélien Taché est progressiste et à ses yeux la PMA et l'Islam sont des vecteurs du progrès. Je connais une fille qui est étudiante en gestion à Paris Diderot. Pour sa culture personnelle, et en dehors de son cursus, elle va à Normal Sup pour suivre des cours de Gilles Kepel. C'est le meilleur islamologue français. Mais comme il n'estime pas que le Coran soit un livre sacré il est considéré par nombre d'étudiants et de profs de Paris Diderot et aussi par Aurélien Taché comme un réactionnaire islamophobe. 

Alors l'étudiante y va en se cachant et en rasant les murs. Sinon elle serait clouée au pilori. En mai 1968, il était "interdit d'interdire". Aujourd'hui il est interdit de ne pas interdire : on colle un sparadrap sur la bouche de ceux qui prétendent parler librement. Einstein disait : "il ya deux choses qui sont infinies : l'univers et la bêtise humaine. Et encore pour l'univers, je ne suis pas sûr". Enlever l'univers : reste Aurélien Taché.  

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !