Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©

Rock your body

Scanner à détection thermique : masquer ses émotions pourrait bien devenir impossible

Une étude finlandaise a permis d'établir une carte des réactions corporelles en fonction des émotions ressenties.

Les différentes parties de notre corps ne ressentent pas toutes les émotions de la même manière. Une étude finlandaise vient de permettre d'établir une carte du corps de nos réactions corporelles en fonction du sentiment ressenti. "Nous pensons souvent que les émotions sont des choses qui se produisent uniquement dans notre esprit , mais il y a aussi beaucoup de preuves suggérant qu'elles se produisent également dans nos corps", explique Lauri Nummenmaa, de l'Université Aalto de la science (Finlande). 

Son étude se base sur cinq expériences impliquant 701 participants confrontés à différents stimulus (mots, histoires, films, expressions faciales, etc). Il leur a ensuite été demandé de colorer sur une silhouette humaine les régions de leur corps dont ils ont senti l'activité croître ou décroître en fonction de ce qui leur a été montré.

Lauri Nummenmaa note que les émotions liées à la colère et l'amour influent principalement dans les bras et, dans une moindre mesure, les pieds. Les émotions telles que la tristesse et l'anxiété provoquent, en revanche, une baisse de l'activité dans ces mêmes zones. Ce sont au final le bonheur (accroissement des sensations) et la dépression (baisse) qui l'emportent au rang des émotions fortes, provoquant en effet le plus d'activité dans le corps. L'amour est également un sentiment puissant, provoquant une forte hausse des sensations dans toute la partie haute du corps et très légère dans les jambes. Étrangement, la tristesse et la honte produisent le même type de réactions contrastées : hausse des sensations dans le buste et diminution dans les bras et les jambes.

Selon les auteurs de l'étude, les résultats obtenus permettent même d'établir une carte des sensations universelles, les résultats étant les même en Europe occidentale et en Asie orientale. Les scientifiques estiment également que notre perception de ces changements corporels liés aux émotions "peut jouer un rôle clé" dans la manière dont nous vivons consciemment des émotions différentes. Concrètement, nos actions volontaires (réguler sa respiration, sourire, etc) pourraient produire des émotions correspondantes dans le corps, cette sensibilisation des réponses émotionnelles pouvant elle-même affecter notre état d'esprit.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !