Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

Et là, nous sommes tous coupables. "Le Bourgeois gentilhomme" faisait de la prose sans le savoir. Et nous colonisons sans le savoir.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Nous avons appris tout cela en regardant une vidéo sur le site AJ+ France. C'est un site "inclusif" bien sous tout rapport qui s'adresse aux "générations connectées" et libres de tout préjugés racistes. Le but de la vidéo est de dénoncer ce que nous volons aux "cultures dominées". Les exemples qu'il cite sont en effet effroyables.

Des filles blanches se montrent coiffées avec des petites tresses ? C'est réservé aux filles noires qui se voient ainsi privées de leur identité ! Lors d'un défilé de mode des mannequins peu habillées portent des plumes sur la tête ? Sitting Bull se retourne dans sa tombe ! Une marque présente des petites culottes avec des motifs de keffieh ? La "résistance palestinienne" est honteusement volée. Mais la liste de AJ+ France est un peu courte.

Car nous avons, sans leur demander la permission, pris aux Italiens le piano. Et aussi les spaghetti et le chianti et le pantalon. Avec les Belges, nous avons été tout aussi cruels en leur piquant les frites. Et la vodka que nous avons prise aux Russes ? Et le couscous qui aurait du rester pur et virginal en Algérie ? Et les bars à chichas qui poussent chez nous comme champignons après la pluie et qui devraient retraverser la Méditerranée pour regagner leurs bleds d'origine.

En même temps, il y a des exemples inverses "d'appropriation culturelle". Les Arabes d'Afrique du Nord ont abandonné les chameaux pour rouler dans des voitures françaises. Qu'ils nous rendent nos voitures ! Les Noirs d'Afrique parlent français. Qu'ils nous rendent notre langue et reviennent à leurs dialectes!

Et de quel droit les filles asiatiques se font-elles débrider les yeux ? Nos yeux sont à nous ! Mais le plus grand scandale "d'appropriation culturelle" se déroule tous les jours à Paris, bd Magenta. Là-bas des filles noires vont dans des salons spécialisés se faire blanchir la peau et défriser les cheveux.

C'est intolérable. Nos cheveux sont à nous et notre couleur de peau aussi ! Et si un jour je vois un Japonais portant, comme Obélix, un sanglier sur le dos, je porte plainte contre lui, cette "appropriation culturelle" étant un blasphème contre nos ancêtres les Gaulois.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !