Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Crédits Photo: Reuters

On nous cache tout

Révélation : oui, les Juifs sont (aussi) des voleurs de poules!

C’est une circulaire administrative qui nous l’apprend. Il était temps.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Des Juifs, on croyait tout savoir. Qu’ils étaient sûrs d’eux même, fiers et dominateurs (de Gaulle). Qu’ils avaient mis à mort le Christ. Qu’ils pratiquaient le meurtre rituel. Qu’ils tenaient les banques et le monde. Qu’ils étaient tous des usuriers. Qu’ils faisaient du mal aux Arabes.

A la liste de ces méfaits et de ces crimes, qui réclament vengeance au ciel, il convient de rajouter une abomination : ils sont aussi des voleurs de poules! Une note émanant de la Direction Départementale de la Protection des Population (DDPP) des Hauts-de-Seine lève le voile sur cette coupable activité.

Elle demande aux fermes pédagogiques de la région de bien protéger leurs moutons et leurs poules pendant la période de L’aïd et de Kippour. Ces animaux sont, d’après la DDPP, extrêmement convoités durant ces moments festifs et sensibles.

Et là, les bras nous en tombent. On nous avait dit que les Juifs étaient bourrés de thune. Pourquoi, par quel vice, par quelle aberration, voleraient-ils des poules? Pire encore. Les Juifs sont réputés rapaces et âpres au gain. Pourquoi voleraient-ils des poules, et non des moutons? Ne savent-ils pas qu’un mouton vaut largement 100 poules? Ils sont cons ces Juifs ou quoi?

Une hypothèse révoltante est avancée pour expliquer la teneur de la circulaire. La DDPP n'aurait pas voulu être accusée de stigmatiser une seule religion en particulier. Et c’est pourquoi, pour ne stigmatiser, elle aurait rajouté les poules et Kippour aux moutons et à L'aïd.

Nous refusons, avec la plus grande  indignation, ce type d’insinuation islamophobe. Et nous tenons à rappeler que le vol des poules fut traditionnellement la spécialité des gitans. Et si maintenant, les juifs se conduisent comme des Roms, où va-t-on?

Pour conclure, il convient de noter que Joël Mergui, président du Consistoire, proteste, “effaré”, dans le Monde contre la circulaire de la DDPP. Par comparaison, on remarquera le silence remarquablement élégant de M. Ahmed Ogras, président du Conseil Français du Culte Musulman, sur l’allusion aux moutons et à L’aïd. Ainsi éclate au grand jour l’insolence et l’arrogance des Juifs…

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !