Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Crédits Photo: Pixabay

Un petit effort...

Quand la Data vous remet au sport : 4 start-up qui repensent vos entrainements

Sur la piste ou dans les gradins, à l’heure du 3.0, le sport se vit autrement. Plus connecté, il tire pleinement profit de la collecte de Data pour proposer à ses adeptes, comme à leurs spectateurs, une expérience enrichie.

PIQ : le boitier connecté qui enregistre tout

Crée par Cédric Mangaud, la startup PIQ propose un boitier de 9 grammes qui permet non seulement de collecter un ensemble considérable de données métriques comme la vitesse, la hauteur ou la distance parcourue, mais aussi et surtout de les partager sur les réseaux sociaux ou sur écran. Si l’usage personnel de cette technologie peut permettre au sportif de comparer avec ses pairs ses performances, l’idée de PIQ est également de développer ses partenariats avec les différents événements sportifs pour en équiper les athlètes et pouvoir diffuser au grand public et en temps réel leurs performances chiffrées. Un enrichissement de la perception des compétitions qui a su séduire le Taïwanais Foxconn, qui vient d’investir à hauteur de 5 millions d’euros dans l’entreprise française.
 

Soyez récompensé pour courir avec Running Heroes

L’idée : mettre en relation les sportifs et les marques engagées sur une plateforme destinée à récompenser ces premiers pour leurs efforts. En se connectant aux services Runtastic, Garmin, Nike+ ou Runkeeper, l’application Running Heroes collecte les données des sportifs utiles pour des campagnes marketing très ciblées, et les vend à de grandes marques telles que Nike, Asisc, Spotify, et Sarenza, qui s’engagent en échange à  proposer aux utilisateurs des promotions, bons de réductions et autres offres exclusives. Un système win-win-win, qui décompte près de 100 000 adeptes en à peine un an d’existence. 
 

Vogo Sport : l’application qui enrichie l’expérience spectateur lors des compétitions

La jeune entreprise française, crée en 2013, propose un service aux spectateurs des évènements sportifs en leur permettant d’améliorer et enrichir leur manière de suivre la compétition. En leur transmettant par Wi-Fi multicast des flux video en direct sur smartphones ou tablettes, Vogo Sport offre par exemple la possibilité de revivre les actions manquées grâce aux replays et ralentis, et ainsi suivre leur match avec autant de confort que devant leur télévision, l’ambiance en plus. Caméras embarquées, sous l’eau, zooms, affichage des performances des athlètes… tout est pensé pour le public qui, au fond des gradins, puisse se sentir au plus près de l’action. Déjà présente lors de nombreux évènements internationaux, la startup vient d’annoncer l’ouverture des son bureau Nord-Américain au Canada, grâce à une mobilisation récente de 4 millions d’euros pour financer sa croissance.
 

Sportifs de comptoirs, rejoignez la Foosball Society en jouant à l’ebabyfoot

L’entreprise Tecbak a choisi de faire du neuf avec du vieux : en bardant de multiples capteurs ses ebabyfoots, elle entend révolutionner le célèbre jeu à poignées. Son pari est en effet de proposer aux joueurs une expérience de jeu plus proche du "gaming", avec enregistrement des scores, analyse technique, création de profils pouvant évoluer au fil des tournois et constitution d’un univers social, véritable communauté baptisée Football Society. Les entreprises y verront là un bel outil au service de leurs stratégies de "team building", grâce à la constitution d’équipes de jeu, et dont la fréquentation pourra être non seulement suivie, mais aussi limitée. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !