Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Crédits Photo: Ethan Miller / Getty Images North America / Getty Images via AFP

Tricolores, vraiment ?

Quand des joueurs de l'équipe de France approuvent que la vengeance d'Allah s’abatte sur notre pays !

Taper dans un ballon, ils savent faire. Dégueuler aussi.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Tout est parti d'un message émouvant posté sur son compte Instagram par Khabib Nurmagomedov, le champion du monde poids léger d'arts martiaux mixtes (MMA). Il est daguestanais et très pieux musulman. En plus – regardez sa photo – il est le fiancé dont rêvent toutes les jeunes Françaises.

Khabib Nurmagomedov est a priori un être doux. Mais ce qui se passe chez nous, où l'on blasphème le Prophète, l'a mis en colère. Il a donc appelé « le châtiment d'Allah » à s'abattre sur la France. Car, selon lui, on ne peut insulter impunément « des centaines de millions de musulmans ».

Quelques-uns, dont Samuel Paty, ont déjà été châtiés. Mais cela ne suffit sans doute pas. D'autres kouffars doivent payer. Et ils ne pourront s'en prendre qu'à eux-mêmes. Certes, ils n'ont pas directement porté atteinte à la noble figure de Mahomet. Mais ils sont complices par leur silence des criminels.

Le texte du sympathique Nurmagomedov a eu des échos en France puisque c'est bien à elle qu'il était adressé. Ainsi, des Bleus ou d'anciens Bleus ont « liké » son message de paix et d'amour. Voici leurs noms : Karim Benzema (au fait, il est toujours poursuivi dans l'affaire des sextapes ?), Mamadou Sakho et Tiémoué Bakayoko.

Un autre pieux musulman du nom de Presnel Kimpembe s'est joint à eux. Il joue dans l'équipe du PSG. Lui aussi, il a « liké ». Puis il s'est ravisé et a effacé son « like ». Sans doute que ses patrons du Qatar lui ont dit qu'il ne fallait pas trop pousser...

Tous ces joueurs sont Français. Certains d'entre eux portent, ou ont porté, le maillot tricolore. Sous ce maillot, ils en ont un autre qui leur enserre amoureusement la peau : le maillot vert de la couleur de l'islam.

Le pauvre Blanquer, bien intentionné mais pas très malin, a demandé aux footballeurs de s'associer à l'hommage rendu à Samuel Paty dans les écoles. Les éclats de rire de Benzema et de ses copains ont été si forts qu'ils sont parvenus jusqu'à la rue de Grenelle.

Pour conclure, notons que les footballeurs sont payés – et bien payés – pour taper dans un ballon. Cependant, s'ils veulent taper dans des têtes de mécréants, ils en ont déjà quelques-unes. S'il en faut d'autres, Allah y pourvoira.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !