Qualifié de « père haineux » il a décidé de porter plainte contre Le Monde… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Qualifié de « père haineux » il a décidé de porter plainte contre Le Monde…
©THOMAS COEX / AFP

Un article infâme

Qualifié de « père haineux » il a décidé de porter plainte contre Le Monde…

On le comprend.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Pour Le Monde, il y a de bonnes et mauvaises victimes. Des pères respectables et des pères détestables. Ce journal pratique une sévère sélection pour séparer le bon grain de l’ivraie. 

Patrick Jardin est un homme en colère. Il a perdu sa fille durant la tuerie du Bataclan. Depuis, de son propre aveu, il a la haine. La haine de ceux qui ont tué sa fille. Est-il anormal de haïr les assassins de quelqu’un qui vous est proche ? 

Patrick Jardin est engagé à droite et même très à droite : ultra-droite ! Aux yeux du Monde, c’est insupportable. C’est pourquoi ce journal lui a consacré un article avec un titre répugnant : « un père haineux à la barre ». Les préférences du Monde vont vers celui qui a écrit « vous n’aurez pas ma haine ». Et vers cette jeune femme qui au nom du pas d’amalgame s’est précipité à la mosquée pour réconforter ses amis musulmans. 

Confronté aux critiques Le Monde a supprimé son titre indigne, mais l’article est resté. Un article ? Non un odieux mélange entre un rapport de police et un réquisitoire. 

De la première jusqu’à la dernière ligne il n’est question que des engagements idéologique de Patrick Jardin accusé de confondre islam et islamisme. Pas un mot de compassion, de compréhension pour sa détresse. 

Un père d’extrême-droite n’a pas le droit à sa souffrance. Pour qualifier Le Monde, il faut paraphraser Desproges : « en lisant ce quotidien on a tout Sartre, La Nausée et Les Mains Sales ». 

À Lire Aussi

Pourquoi le Bataclan n’était-il pas protégé et sous surveillance renforcée avant les attentats du 13 Novembre 2015 ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !