Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©MYCHELE DANIAU / AFP

Danger

Pourquoi la crème solaire présente des dangers pour votre santé (et pourquoi il ne faut pas s'en passer pour autant)

Des chercheurs de la Food and Drug Administration ont étudié les quatre ingrédients de la crème solaire, notamment l’oxybenzone et autres filtres UV chimiques, et ont conclu que l’absorption de la crème solaire par le corps pouvait causer des troubles de santé et des risques pour la vie marine.

Louis Dubertret

Louis Dubertret

Louis Dubertret est dermatologue-cancérologue. Chef de service émérite en dermatologie à l'hôpital Saint-Louis, il fut également président de la Société française de photobiologie. 

Voir la bio »

Atlantico : Des chercheurs de la Food and Drug Administration ont étudié les quatre ingrédients de la crème solaire, notamment l’oxybenzone et autres filtres UV chimiques, et ont conclu que l’absorption de la crème solaire par le corps pouvait causer des troubles de santé (empêcher le corps humain de fabriquer de la vitamine D) et des risques pour la vie marine. Les produits de protection solaire présentent-ils un risque pour la santé ? Est-ce une raison pour arrêter de les utiliser ?

Louis Dubertret : Le premier élément, c'est qu'il est criminel de ne pas se protéger la peau, en particulier celle des enfants. Il a été démontré que la protection de gens âgés est également tout à fait nécessaire, car le capital soleil quand on est âgé a été plus consommé et la peau est plus vulnérable au contact du soleil. Le point majeur c'est la protection contre le soleil : ne pas s'exposer aux heures autour du midi, mettre des vêtements et avoir recours à des crèmes.

Les produits solaires comportent-ils un risque ? La conduite automobile comporte un risque, mais ça ne vous empêche pas de prendre votre voiture et vous considérez que les bénéfices de la conduite sont supérieurs aux risques encourus. Il n'empêche que depuis la création de l'automobile, il y a une recherche très active pour rendre la conduite automobile sécurisée. Il faut donc faire de la recherche pour que cette protection soit de plus en plus anodine. On est dans une époque complètement folle où les gens croient, ce qui est faux, que les ondes sont mauvaises pour la santé mais veulent garder leur téléphone portable.

Il est vital de protéger la peau du soleil avec les produits qui ont le moins d'effets secondaires possibles. Un produit de protection solaire ne doit pas pénétrer dans la peau. Il y a eu une première tentative avec les filtres solaires à base d’oxyde de titane et de zinc, qui ne pénètrent pas dans la peau mais vous transforment en "pierrot lunaire". Il ne faut pas que les produits solaires pénètrent pour deux raisons. Premièrement, s'ils pénètrent, il faut qu'on étudie leurs effets biologiques comme s'il s'agissait de médicaments, d'autant que ce sont des applications répétées et continues tout au long de la vie donc il faut une vraie étude sur ces effets. Deuxièmement, les produits solaires sont faits pour absorber l'énergie lumineuse et s'ils le font alors qu'ils sont dans la peau vivante, le problème est de savoir quels seront les effets secondaires de cette énergie, car le fait de chauffer n'est pas complètement anodin non plus. Des solutions proposées par l'industrie n'ont pas été retenues pour des raisons de marketing. Il faut absolument reprendre les recherches.

Pour l'instant, la plupart des produits solaires pénètrent dans la peau puisqu'on peut les retrouver dans le sang et dans les urines. Le problème, c'est de sélectionner les molécules qui ont le meilleur rapport bénéfice/risque parmi celles qui sont proposées. C'est le rôle de la FDA et des agences de médicament de proposer une classification en fonction des risques. Mais cela pose toujours le problème d'un produit qui pénètre dans la peau et ne devrait pas pénétrer. On se trouve devant des produits qui sont nécessaires, mais il faut qu'on ait la meilleure sécurité possible et avoir pour cela une vigilance qui, actuellement, est lancée. De plus en plus d'études sont menées pour voir les effets pseudo-hormonaux de certains produits et au fur et à mesure que l'on peut remplacer une molécule qui a un profil peu sympathique par une molécule plus sécurisé, il faut le faire.

Il important de créer de nouveaux produits de protection solaire. Il faut mener également des recherches sur les produits existants pour sélectionner ceux qui ont le moins d'effets secondaires, comme on le fait pour un médicament : c’est ce qui se passe actuellement Quand un médicament est mis en vente, on connait son efficacité et ses effets secondaires sur le court terme. Ce qui est aussi important, c'est l'observation et la découverte d'effets secondaires qui peuvent être inattendus et survenir à retardement. Il faut qu'il y ait donc  vigilance ce qui est le cas pour les médicaments et se développe pour les produits solaires. L'étude de la FDA montre bien que la question de vigilance est de plus en plus posée et que certains produits apparaissent bel et bien moins sécurisés que les autres, à tel point qu'ils sont déconseillés chez les petits enfants.

Il faut une protection, une éducation à la protection pour ne pas aller à la plage entre dix heures du matin et quatre heures de l'après-midi, protéger les petits enfants (ce qui n'est pas toujours le cas). Les médias ont rendu d'énormes services. Cela fait vingt-cinq ans que tous les étés, on répète les dangers potentiels du soleil et l’importance de la photoprotection en particulier par les crèmes solaires. Grace à l’information 60% maintenant des personnes atteintes de mélanome sont diagnostiquées par le patient lui-même : il consulte parce qu'il a noté la modification d’une tache pigmentée. Tous les efforts qui sont faits par les médias sont utiles et il faut répéter chaque année ces vérités.

Pour en revenir aux crèmes de protection solaire elles sont très efficaces et nécessaires. Il reste à sélectionner celles qui n’ont aucun effet secondaire. C’est ce que les agences de régulation américaines et européennes ont entrepris de faire

Il serait très grave que les gens ne protègent plus leurs enfants parce qu'ils pensent que les produits solaires sont dangereux. Le fait de ne pas protéger est beaucoup plus dangereux que de protéger à l'aide d'un produit solaire douteux. La protection solaire est fondamentale et 'il faut la faire avec le meilleur produit possible. Un produit solaire ne doit pas traverser à travers la peau et la recherche peut et doit y parvenir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !