Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Crédits Photo: Flickr/Victor1558
L'esprit d’entreprise est le ciment de la nation.

Et vive la Nation !

Pourquoi l'entreprise peut être le ciment de la Nation

La richesse de l’Esprit d’entreprise de ses citoyens constitue la véritable richesse d'une nation. C'est grâce à lui que notre pays pourra retrouver prospérité et sécurité.

Leonidas Kalogeropoulos

Leonidas Kalogeropoulos

 

Léonidas Kalogeropoulos est Président du Cabinet de lobbying Médiation & Arguments qui défend la liberté d’entreprendre, l’innovation, le pluralisme et la concurrence dans les domaines de l’audiovisuel, des télécoms, du sport, d’Internet, de l’énergie, de la presse…
 
Il est le fondateur du site libertedentreprendre.com, qui milite pour l’inscription de liberté d’entreprendre dans la Constitution française et est Vice-Président du mouvement patronal Ethic. Il est également le porte-parole du collectif David contre Goliath, lanceur d'alertes concurrentielles

 

Voir la bio »

Les événements dramatiques de ce début d’année ont entraîné une résurgence grave, digne et solennelle de la Nation. Cette marche du 11 janvier restera comme un lointain écho historique au cri de "Vive la Nation" qui accompagna les soldats révolutionnaires repoussant les armées des monarchies coalisées à Valmy, le 20 septembre 1792. Les monarchies voulaient des peuples sujets ; avec la Nation, le peuple devient acteur, et c’est ce qu’attend le peuple qui s’engage pour ce en quoi il croit : pouvoir être acteur de son destin. Il n’y a pas de Nation, sans la volonté du peuple de la faire émerger, tenir debout, prospérer, de la consolider.

Mais à côté de la Nation et de la République qui en organise les principes, d’autres forces rivalisent. Elles viennent voir des jeunes en leur disant : "on a besoin de vous" ; par cet appel, elles offrent un sens à la vie, à l’énergie, à la soif d’accomplissement, de reconnaissance, d’engagement de centaines de jeunes en déshérence.

Quand a-t-on entendu la République dire à nos jeunes : "on a besoin de vous" ?

Le peuple, dans une Nation, ne veut pas recevoir. Il veut donner, donner le meilleur de lui même, de ses rêves, de ses projets, de son travail, de ses ambitions, de ses solutions aux défis qui l’entourent, de son engagement, de ses compétences, de son implication…

Et si les principes auxquels nous tenons sont menacés - liberté d’expression, laïcité, société ouverte, égalité homme-femme - ce n’est qu’en consolidant notre Nation que nous les défendrons, grâce à une prospérité qui la fortifiera, et qui attirera à elle les talents et aussi ceux qui peuvent être désorientés.

Or, la richesse des Nations, ce n’est rien d’autre que la richesse de l’Esprit d’entreprise de ses citoyens. Où qu’ils soient, dans toutes les fonctions qu’ils occupent, que ce soit dans une entreprise, dans une association, dans un service public, en tant qu’artistes, ingénieurs, fonctionnaires, entrepreneurs, salariés … qu’importe : l’Esprit d’entreprise est la passion de s’accomplir par ce que l’on fait, enrichissant par là même la collectivité à laquelle on appartient. On est citoyen par son engagement, et aucun dirigeant de la Nation ne nous l’a dit depuis si longtemps.

En appeler à l’Esprit d’entreprise de tous les Français et de tous ceux qui veulent le devenir, c’est faire jaillir partout le ciment qui va redonner sa colonne vertébrale à notre pays, y faire reculer le chômage et la désespérance, y faire éclore de nouvelles solutions pour réparer les maux connus des zones périurbaines et redonner une fierté collective à tout ceux qui participent à cette aventure collective, la rendant séduisante pour ceux qui veulent nous rejoindre. Ce ne sont pas des dessins épars ou des caricaturistes isolés auxquels les assassins s’en sont pris le 7 janvier dernier. C’est à des talents rassemblés depuis des années, qui avaient fondé l’institution Charlie Hebdo. C’est une entreprise qu’ils ont voulu tuer. C’est par l’Esprit d’entreprise que nous opposerons aux ennemis de la liberté, le bouclier puissant d’une prospérité assise sur le talent et l’engagement de ses citoyens.

Extrait du numéro d'Eco Réseau: Si l'Esprit d'Entreprise était la solution? Pour commander ce livre, cliquez ici

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !