Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: PHILIPPE LOPEZ / AFP

Il était temps

Pour que ça change en 2022 votons pour Hadama Traoré !

Il gagne à être connu. Il est donc de notre devoir de vous le faire connaître.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Depuis 1958, nous avons eu des présidents dont les caractéristiques frisent une monotonie discriminatoire. Des vieux mâles blancs. Certes aujourd’hui nous avons un jeune mâle blanc. Mais il est - et c’est affligeant - de la même couleur de peau que ses prédécesseurs.

Pas un seul Noir parmi eux. Pas un Arabe non plus. Et pas un qui soit musulman. Les Blancs les ont interdits pour se coopter entre eux. Rien que des Français de souche. La preuve d’une révoltante consanguinité.

Un homme providentiel s’est levé pour mettre fin à cette dégoulinante leucoderme. Il a fait don de sa personne à la France et se propose de devenir en 2022 notre prochain président de la République. Son nom : Hadama Traoré : Il sonne comme celui de son presque homonyme, Adama Traoré, un héros de nos banlieues. Hadama (qu’il nous permette cette familiarité) n’est pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche. Son père : un éboueur. Sa mère : une femme de ménage.

Un vrai fils du peuple. Si vous n’en êtes pas persuadés intéressez-vous aux parents de de Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron. Rien que des bourges. Et tous blancs.

Hadama Traoré a d’autres mérites. Il s’est frotté au suffrage universel en se présentant aux élections municipales, chez lui à Aulnay-sous-Bois, et aux Européennes. Son score a été, hélas, décevant. La faute aux médias, tous détenus par des oligarques blancs, qui ont tout fait pour que son nom demeure dans l’oubli.

Hadama Traoré a eu des ennuis avec la police et la justice. Comment ne pas y voir la preuve de sa combativité et de sa juvénile vivacité ? C’est sûr qu’il ne sera pas un président mou et immobile.

Concernant son pedigree, on aurait tort d’oublier qu’il est un adepte de la vraie foi. Après que Mickaël Harpon eut égorgé quatre fonctionnaires de police il a eu ce cri grandiose : « après ce que Mickaël a fait, plus personne n’osera toucher à la religion du livre ».

Le général de Gaulle avait lancé son appel du 18 juin de Londres. Hadama Traoré a lancé le sien d’Aulnay-sous-Bois. Et il vaut bien celui du vieux mâle blanc cité plus haut. Oui Hadama Traoré est une chance historique pour la France ! Il est toutefois à craindre que de nombreux racistes, profitant du secret de l’isoloir lui refusent leurs voix. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !