Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hillary Clinton évoque son programme économique et "la colère" et la "peur" qui motivent les électeurs de Trump
©CBS News

Economie

Hillary Clinton évoque son programme économique et "la colère" et la "peur" qui motivent les électeurs de Trump

La candidate démocrate a donné une interview sur les sujets économiques au Washington Post.

Hillary Clinton, désormais assurée d'obtenir la nomination du Parti démocrate américain, a décidé d'orienter sa campagne autour de l'économie. Elle fait en ce moment la promotion de son programme économique, qui comprend une augmentation de la dépense publique, notamment pour les infrastructures et la recherche. Dans ce cadre, phénomène rare, elle a donné une interview, par téléphone, au Washington Post.

Interrogée sur les préoccupations des gens concernant l'économie, elle a répondu que la principale préoccupation est le fait qu'avec la mondialisation et les évolutions technologiques, beaucoup d'emplois de la classe ouvrière et de la classe moyenne ont disparus, et qu'il est de moins en moins possible d'avoir un revenu de classe moyenne, avec des emplois disposant d'un fort pouvoir d'achat et des salaires croissant d'année en année. "C'était le Rêve américain ! C'était comme ça qu'on le définissait ! Et maintenant, il y a tellement de pression vers le bas sur les salaires, la disparition de beaucoup d'emplois… Je pense que la mondialisation et la technologie ont joué leur rôle, mais aussi des décisions de dirigeants dans le secteur privé et dans la politique. On ne s'est pas assez concentré sur le fait de relancer les opportunités économiques dans des endroits qui ont été vidés économiquement."

Elle a été interrogée plus précisément sur la classe ouvrière blanche, qui est le groupe qui soutient le plus Trump. "Je respecte la peur, l'angoisse et même la colère que beaucoup de gens ressentent. […] Ce que les gens ressentent, c'est que l'économie a échoué, que les politiques ont échoué. Donc ils cherchent quelqu'un qui va expliquer, d'une manière qu'ils pourront accepter, ce qui s'est passé. Et donc Trump arrive, et il dit que c'est de la faute des immigrés, que c'est de la faute des minorités, que c'est de la faute des femmes, et les gens répondent à ça parce que la situation est difficile."

Le programme économique d'Hillary Clinton reprend les préoccupations de la gauche américaine, avec moins de modération que celui de Barack Obama (qui était déjà moins modéré que celui de ses prédecesseurs) : augmentation des impôts sur les plus aisés (déjà augmentés par le président actuel) et baisses d'impôts pour la classe moyenne, investissements dans l'infrastructure, les énergies renouvelables, et la recherche publique, régularisation des sans-papiers et politique d'immigration plus ouverte, création d'une banque publique d'investissement dans l'infrastructure, augmentation du salaire minimum et de la rémunération des heures supplémentaires.

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Après Barack Obama "premier Président noir", Hillary Clinton "première femme" présidentiable aux Etats-Unis : ces arguments électoraux sans aucun rapport avec ce qu’on attend d’un dirigeant politiqueHillary Clinton est-elle en train de promettre une rupture entre les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite ?Japon : une improbable publicité fictive pour Donald Trump enflamme la toile

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !