Plongée au cœur des camps de rééducation où la Chine "redresse" ses ados accros au web | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pour traiter la dépendance à internet chez les adolescents, la Chine use de méthodes militaires.
Pour traiter la dépendance à internet chez les adolescents, la Chine use de méthodes militaires.
©Reuters

Déconnexion

Plongée au cœur des camps de rééducation où la Chine "redresse" ses ados accros au web

Des camps de redressement pour enfants chinois trop dépendants à Internet : c’est la méthode choisie par le gouvernement pour les rééduquer et les resocialibiliser.

Beaucoup d’ordre et une discipline militaire. C’est avec ces deux ingrédients que la Chine tente de guérir ses enfants trop accro à Internet, comprenez, capable de passer des heures, parfois des jours, scotchés devant leur écran sur 4chan ou à jouer à Call of Duty. L’empire du milieu a été l’un des premiers pays à reconnaître la dépendance à Internet comme un trouble clinique, pouvant représenter une menace majeure pour les adolescents.

Une méthode qualifiée "d’agressive" par le site Business Insider, que le gouvernement met en oeuvre dans quelques 250 centres spécialisés, d’après l’agence de presse Reuters, construits spécialement pour ce but. L’ambiance que donne à voir l’agence de presse, qui a publié, le 1er juillet, plusieurs photos prises dans le centre d’éducation de Qide, à Pékin, y est très stricte.

La plupart des enfants y sont envoyés à la demande de leurs parents. Au programme : une déconnexion numérique totale, évidemment, du sport, du sport et beaucoup de sport. Pompes, courses et parcours d’obstacles sont prévus. "Les enfants accro au net sont dans une mauvaise condition physique. Leur obsession fragilise leur santé et leurs capacités à vivre en société", explique à Business Insider Xing Liming, un des enseignants.

Outre les exercices physiques, donnés par des anciens militaires, les enfants suivent des cours on ne peut plus classiques. Et là aussi, ils sont donnés par d’anciens militaires. Ils doivent également participer à la vie en collectivité : nettoyage des toilettes et des douches, corvée d’épluchage des légumes, rangements des dortoirs, etc.

Un suivi psychologique -  de nombreux psychologues estiment que la dépendance à Internet est causée par une pression très importante sur les Chinois - est assuré ainsi qu’un suivi médical. Depuis que la Chine a reconnu l’addiction au web comme un trouble clinique, les enfants reconnus comme "souffrant" de ce mal peuvent recevoir un traitement. Durée moyen du séjour : entre 4 et 8 mois, parfois plus pour les addictions jugées les plus sévères. 

Lu sur businessinsider.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !