Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Crédits Photo: LUDOVIC MARIN / AFP

Accélération

Philippe Juvin : "plus le confinement dure en France, alors que les autres pays déconfinent vite, plus le différentiel économique sera difficile à rattraper"

Le déconfinement en France se fait par phases et de manière très lente par rapport à nos voisins. Une situation qui s'explique plus par l'impréparation du gouvernement que par des exigences sanitaires.

Philippe Juvin

Philippe Juvin

Philippe Juvin est chef du service des urgences à l'hôpital Georges-Pompidou et Maire de La Garenne-Colombes.

Voir la bio »

Atlantico : Au regard de l’évolution de l’épidémie sur le territoire français, pouvons et devons nous déconfiner plus vite le pays ?

Philippe Juvin : Nous pouvons et devons accélérer le déconfinement. Et cela pour trois raisons. Premièrement, en raison de l’impact sanitaire des conséquences du shutdown économique. Les crises économiques ont un impact direct sur la santé des populations auxquel s’ajoute des dysfonctionnement sociaux (violence domestique, stress, etc.) causés par l’impossibilité pour les gens de fréquenter des espaces ouverts. De plus, de nombreuses personnes qui n’ont pas été touchées par le Covid 19 mais qui n’arrivent pas à se soigner à cause de la désorganisation des services de santé, continuent de voir leur santé se dégrader. 

Ensuite, nous pouvons observer un déconfinement plus rapide dans d’autre pays. Nous devons les rattraper.

Si nous voulons déconfiner plus vite, nous devons nous donner les moyens de le faire. Et cela implique de tester massivement la population. Le Premier ministre avait parlé de 700 000 tests par semaine. Nous en sommes loin. À partir du moment où nous ne testons pas assez vite et trop peu, nous avançons dans le noir. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Le déconfinement est comme un négatif photographique du confinement. L’État a confiné durement parce qu’il manquait de tout, et déconfinement lentement parce qu’il n’est toujours pas prêt. 

Il faut déconfiner de manière raisonnée, et pour cela il faut tester massivement la population. 

Nous ne connaissons pas la situation virale réelle. Si nous nous en tenons aux nouveaux cas dans les hôpitaux, nous en avons très peu. Le gouvernement, ne sachant pas si le terrain est miné, avance doucement. Tester massivement permet de déminer ce terrain. Le gouvernement est pris aujourd’hui dans le piège qu’il s’est lui même tendu et qui l’empêche de relancer rapidement l’économie du pays. 

Combien de temps cette situation peut-elle durer ?

Le gouvernement nous dit depuis le début de la crise qu’il va se doter des moyens suffisants pour affronter cette crise. Cela fait des mois qu’on dit aux citoyens français «  Nous allons faire mieux ». Nous attendons toujours ce mieux. Une seule chose est sûre : plus le confinement dure, plus les autres pays déconfinent vite, plus le différentiel se creuse et sera difficile à rattraper pour notre pays. 

Qu’est l’enjeu politique de ce déconfinement pour le gouvernement ?

C’est un enjeu de confiance. Si les citoyens français s’aperçoivent que nous avons déconfiné trop lentement parce qu’encore une fois nous ne sommes pas préparés, ils vont de nouveau se dire qu’ils se sont faits avoir. Ce confinement est un pis-allé. Et la parole politique cesse d’être crédible. Cette crise a totalement décrédibilisé la parole politique dans son ensemble. C’est une des cicatrices les plus profondes de cette crise. Il ne faut pas se faire d’illusions. Le fait que le gouvernement n’a pas été bon dans la gestion de la pandémie a réellement approfondi le déficit de confiance des citoyens français dans leurs représentants politiques dans leur ensemble.

Devant les découvertes nouvelles qu’on fait les spécialistes en observant l’évolution du virus, pouvons nous faire le pari en France de l’immunité collective ?

Nous développons des anticorps protecteurs. Il est possible que le virus permette également de développer une immunité cellulaire. Il est également possible d’observer des réactions croisées avec d’autres coronavirus. Une immunité peut se développer dans la population. Si elle arrive à être durable et suffisamment répandu nous pourrions arriver à cette immunité collective. Mais nous en sommes loin actuellement. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !