Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le "multi-tasking" n'est pas efficace, car notre cerveau ne sait faire qu'une seule chose à la fois.
Le "multi-tasking" n'est pas efficace, car notre cerveau ne sait faire qu'une seule chose à la fois.
©Reuters

Trucs et astuces

Petit guide des stratégies pour être plus productif au bureau

Faites des pauses, fixez-vous des objectifs concrets, mais faites aussi attention à votre environnement pour améliorer votre productivité sur votre lieu de travail.

"Le cerveau n'est pas dessiné pour répondre aux multiples sollicitations du monde digital sursaturé d'informations instantanées" expliquait en 2011 Douglas Merrill, ex-vice-président de Google chargé des services d'information, et auteur de Getting Organized in the Google Era ("Soyez organisé à l'heure de Google", éditions Brodway Books). Concrètement, dans son best-seller, Douglas Merrill remet en cause le mythe de l’efficacité du multi-tasking, (le fait de faire plusieurs tâches en même temps, ndlt). Les scientifiques le confirment : selon Earl Miller, fameux neurologue au Massachusetts Institute of Technology (MIT), notre cerveau ne sait faire qu'une seule chose à la fois, comme le rapporte L’Entreprise.

Si le multi-tasking est à proscrire, il existe des trucs et astuces simples qui vous permettraient d’améliorer votre productivité au bureau.

Il faut tout d’abord commencer par remettre en cause une illusion répandue. Contrairement à ce que l’on croit souvent, être productif ne veut pas dire accumuler des tâches dans votre "to-do list". Comme l’explique Ilya Pozin dans un article publié sur LinkedIn, il vaut mieux prendre une approche "moins-égale-plus", en se focalisant uniquement sur les choses qui comptent. Bref : allégez votre liste de tâches. Si vous avez peur de la procrastination, essayez de vous fixer des objectifs concrets à accomplir tout au long de la journée. Prenez les tâches les unes après les autres, car c’est souvent le sentiment de "montagne infranchissable" qui pousse les gens ayant une forte tendance à la procrastination à se contourner de leurs objectifs premiers (voir notre article sur le sujet).

Bien sûr, tout comme il ne faut pas oublier de respirer pour faire un marathon, il faut absolument faire des pauses durant votre journée de travail. D’une part car votre corps va s’ankyloser si vous restez trop longtemps devant votre ordinateur sans bouger… ce qui peut être plus dangereux que la cigarette, comme nous le disions dans un article plus ancien. Et puis vous serez plus productif si vous réussissez à vous vider la tête plusieurs fois durant la journée.

Mais attention, faire des pauses ne veut pas dire ne rien faire : faites des breaks actifs. Comme le précise Jobat, un site belge spécialisé dans la recherche de travail, il vaut mieux faire une courte promenade, et pourquoi pas une séance de méditation, et en tout cas ne surtout pas vous avachir dans un fauteuil et regarder la télévision : vous aurez encore plus de mal à recommencer à travailler.

Etre productif nécessite également toute une organisation de votre rythme. Par exemple : toujours commencer la journée par les tâches les plus complexes, tant que votre cerveau est encore "frais" et apte à accomplir des calculs et des réflexions que vous ne pourrez pas faire à la fin de votre journée de travail. Un bonne attitude à adopter également : cassez votre routine en commençant plus tôt ou en arrivant plus tard au travail. Enfin mettez en place un rythme et un système de travail. Afin de ne pas être trop perturbé par les multiples distractions qui existent sur le Net, vous pouvez par exemple décider de ne consulter vos emails que 3 fois dans la journée.

La productivité peut aussi être énormément influencée par votre environnement. Comme le conseil Stepstone, un site spécialisé dans le management, veillez à être le plus exposé possible à la lumière du jour. En plus de son influence sur le rythme de vie et en particulier du sommeil, le  soleil permet la fabrication de vitamine D dans le corps, laquelle contribue à éviter la fatigue et la dépression. Préférez un repas léger – mais nourrissant – à un repas lourd qui engloutira toute votre énergie. Donc pas trop de glucides mais suffisamment de protéines. Et si possible du pain complet.

Enfin, et c’est peut-être une évidence , mais un échange sympa avec un collègue enthousiaste peut vous redonner de l'énergie en un clin d'œil ! Entourez-vous donc de personnes à l’énergie positive.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !