Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©LUDOVIC MARIN / AFP

Perseverare diabolicum est

Mais qui a bien pu dire : "le voile islamique, c'est comme ceux de Mère Teresa et de Sœur Emmanuelle" ?

Vous avez certainement deviné. C'est Nathalie Loiseau.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Cette phrase étrange figure dans le livre "Choisissez Tout" qu'elle a écrit en 2014. L'opposition de droite vient de s'en emparer pour lui chercher querelle. C'est de bonne guerre.

Nathalie Loiseau aurait pu regretter ou nuancer ses propos de 2014. Loin de là. "Je les assume totalement et j'écrirai la même chose aujourd'hui", a-t-elle déclaré hier matin.

La tête de liste LREM aux Européennes est une catholique pratiquante. D'où sans doute sa référence à Mère Teresa et à Sœur Emmanuelle. Le parallèle qu'elle trace entre elles et le voile islamique est absurde. Et en tout cas, il témoigne d'une consternante ignorance de la réalité. Les musulmanes voilées ont-elles vocations à devenir des bonnes sœurs ? Aspirent-elles à être béatifiées ?

Dans la suite de sa déclaration, Nathalie Loiseau enfonce le clou. Et s'enfonce elle-même.  Elle a trouvé opportun de rappeler que : "Nos mères et nos grands-mères se couvraient la tête quand elles entraient dans une église". Plus grotesque que ça, tu meurs… Les mères et les grands-mères dont parle Nathalie Loiseau avaient un rapport à Dieu et cela se passait, en privé et sans ostentation, entre elles et lui. Quand elles sortaient de l'église, elles enlevaient leur foulard, leur fichu ou leur mantille.

Les musulmanes pieuses mettent-elles leur voile uniquement quand elles se rendent à la mosquée ? La simple observation de nos rues nous entraîne à pense le contraire. Ce n'est pas Dieu qu'elles honorent sinon elles seraient plus discrètes. Pour elles, le voile est un acte militant qui a peu de rapport avec la piété. C'est une façon agressive de conquérir l'espace public.

Nathalie Loiseau ajoute un argument encore plus accablant que ceux qui précèdent. Le voile, dit-elle, "c'est comme un tatouage". Fallait oser… Une salamandre tatouée dans le creux du dos… Des signes chinois gravés sur l'avant-cuisse… Le voile serait donc un atout de séduction. Simone Veil aussi était tatouée. N'est-ce pas Nathalie Loiseau ? 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !