Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: DR / Cyril Moreau / Bestimage
Emmanuel Macron Alexandre Benalla

Vive nous

Macron skie français

C’est qu’il est très patriote notre Président.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Dans la France du Père Ubu, les stations de sport d’hiver sont ouvertes mais il est interdit d’y pratiquer des sports d’hiver. Alors pourquoi y aller ? Parce que, a dit Jean Castex avec la lumineuse intelligence qui est la sienne, « l’air y est plus pur ».

On veut bien admettre que cette mesure peut se plaider pour les cabines de téléphérique. La promiscuité qui y règne peut en effet favoriser la propagation du Covid-19. Mais les remonte-pentes et les télésièges sont sans risques. Le Père Ubu ne s’est pas arrêté à ce genre de détails.

Il se trouve que des pays hostiles et anti-français, la Suisse et l’Autriche, permettent qu’on y skie. Des traîtres à la patrie pourraient être tentés d’y aller pour Noël. Une telle attitude anti-patriotique sera durement sanctionnée : à leur retour ils seront mis en quarantaine.

Mais comment saura-t-on qu’ils sont allés en Autriche et en Suisse pour skier ? A la frontière – on croyait pourtant que les frontières n’existaient plus – on examinera attentivement leur tenue. Tous ceux qui porteront des chaussures de ski et des anoraks seront impitoyablement verbalisés.

Et comment, autre question angoissante, fera-t-on s’ils sont « en civil » ? Et s’ils prétendent qu’ils sont allés à Vienne pour y boire du vin chaud et en Suisse pour effectuer une croisière sur le lac Léman ? Le Père Ubu ne s’embarrasse pas de telles futilités.

Reste que le Père Ubu qui nous gouverne n’ira pas, lui, skier à Noël. De toute façon, il privilégiait les stations tricolores : Val d’Isère, Tignes, Chamonix. Et en plus quand il skiait c’était avec Benalla. Et maintenant que Benalla n’est plus là, comment skier sans lui ? 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !