Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Rillieux La Pape Gérald Darmanin

Le silence des agneaux ? Non celui des bergers

Les églises brûlent : mais pourquoi l’épiscopat se tait-il ?

C’est apparemment inexplicable. Mais on peut pourtant l’expliquer. Et c’est à pleurer.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Une église a été incendiée à Rillieux-la-Pape. Ce n’est pas la première et, hélas, certainement pas la dernière. Des dizaines d’autres ont été, ces dernières années, la proie des flammes. Elles sont encore plus nombreuses à avoir été vandalisées.

Les premiers concernés, les curés et les évêques, ne disent mot. Apparemment sur ces feux qui brûlent ils ne veulent pas verser d’huile. On les a formé et formaté à tendre l’autre joue. A force de recevoir des soufflets elle est devenue rouge écarlate.

On nous fait remarquer que les responsables de ces actes ne sont pas identifiés. Mais même si on ne peut pas les désigner on pourrait quand même s’indigner ? Si l’épiscopat ne le fait pas c’est qu’il sait fort bien qui sont les responsables. Et la hiérarchie catholique ne veut pour rien au monde  s’en prendre à une population discriminée et souffrante. 

Il se peut que – parfois et rarement – les églises soient la cible de laïcards attardés ou de satanistes. Dans le cas de Rillieux-la-Pape on ne sait pas s’il y a dans cette banlieue ethnicisée des satanistes. Et s’il y en a, ils ont, quand ils brûlent des voitures et des églises, la même tenue de combat : survêtements et capuches.

Quand des imbéciles identitaires posent une tête de cochon devant une mosquée, tout le monde donne de la voix. Les politiques s’indignent et condamnent. Le CFCM et le CCIF hurlent. Un restaurant cacher est tagué avec des croix gammées. Les ministres se relaient pour dire que l’antisémitisme ne passera pas. Dans le cas de Rillieux-la-Pape, comme dans d’autres identiques, personne.

Pas tout à fait personne. L’imam de Rillieux-la-Pape a protesté et s’est dit solidaire des catholiques : il doit avoir son idée sur les satanistes de cette charmante localité. Ce qui tranche agréablement avec le silence des curés et des évêques. Pas besoin d’être catholique pour trouver ce silence insupportable : une église qui brûle c’est la France qui brûle.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !