Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Seul Allah peut comprendre

Le monde musulman s'indigne ! Et nous pas trop… Pourquoi ?

Nous sommes pourtant gentils et compatissants. Mais quelque chose cloche.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

C'est un titre qui attire l'attention : "Attentat à Médine : le monde musulman s'indigne". On a lu ça sur Atlantico et on a eu envie de comprendre. Car il s'agit d'un monde de près de 1,5 milliard d'individus. Ce n'est pas rien. Que s'est-il donc passé à Médine pour qu'une énorme houle de colère traverse la Oumma, la communauté des croyants ?

Que s'est-il donc passé pour que le Nigéria et le Pakistan s'enflamment ? Quelle est l'horreur indicible qui a frappé Médine pour que le Hezbollah chiite libanais réclame vengeance ? Quelle est l'abomination sans nom qui émeut les foules de Badgad, Amman, Sanaa et Khartoum ?

On ne va pas vous faire languir plus longtemps. À Médine, un kamikaze s'est fait exploser, tuant 4 personnes. Une goutte dans l'océan de sang du monde musulman. On pourrait trouver touchant qu'un milliard et demi d'individus se lamente sur la mort de quatre des leurs. Vous n'y êtes pas !

Le monde musulman s'indigne de ce que le crime a été perpétré à Médine, la ville de Mahomet ou a été érigée une sainte mosquée. Ce monde-là attache beaucoup plus d'importance aux pierres et aux édifices sanctifiés qu'à la vie d'êtres humains.

Nous, on est différent (je n'ai pas dit meilleurs). On s'indigne, on souffre, on crie, quand des dizaines de jeunes sont massacrés au Bataclan. Le monde musulman n'en souffre pas. On est révolté quand des dizaines de personnes sont déchiquetées à l'aéroport de Bruxelles. Pas le monde musulman. On a le cœur soulevé quand des milliers d'Américains périssent un 11 septembre à New York. Pas le monde musulman.

On s'indigne quand des soldats chiites sont méthodiquement abattus par les hommes de Daech en Irak, quand des enfants yézidis sont décapités par les mêmes devant leurs parents. Pas le monde musulman. Même quand les victimes de la sauvagerie islamiste – et elles se comptent par milliers – sont musulmanes. Et pourquoi ? Parce que – et c'est une évidence – cela ne se passe pas à Médine…

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Comment l’amalgame entre l’attentat dans une boîte gay d’Orlando et la Manif pour Tous évite de se pencher sur les liens entre l’islam et la haine des homosexuelsLes musulmans français piégés par leurs élites ? Pourquoi l'émergence de représentants réformistes de l’islam de France est si difficileAttentats : une série coordonnée d'attentats-suicides près de mosquées à Médine et à Qatif

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !