Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science

"A new hope"

La réalité virtuelle, nouvel espoir pour les personnes souffrant de troubles psychologiques ?

La réalité virtuelle peut vraiment aider de nombreuses personnes, notamment les seniors ou encore les victimes de traumatismes.

La réalité virtuelle génère beaucoup de hype, mais quelle en est la réalité, justement ? Nous ne savons pas encore si celle-ci sera aussi révolutionnaire que ses avocats l'affirment sans cesse, mais elle trouve régulièrement de nouvelles applications de niche, y compris certaines qui permettent de donner de l'espoir à des gens qui en ont bien besoin : les personnes souffrant de troubles psychologiques, notamment les seniors qui ont des problèmes de solitude et de démence, ou encore les personnes qui ont subi des traumatismes.

Des expériences encourageantes

Sonya Kim, médecin à San Francisco, a intégré des casques de réalité virtuelle dans le traitement qu'elle fournit aux seniors qu'elle traite. Elle a fondé une entreprise, One Caring Team, dont les équipes font des visites auprès de seniors seuls.

"C'est une solution nouvelle à un vieux problème. Cela donne de la bonne humeur à des patients qui ont tellement d'anxiété, d'ennui ou de dépression parce qu'ils pensent que personne ne se soucie d'eux. Nous avons amené de beaux endroits à des seniors qui ne peuvent aller nulle part", déclare-t-elle à Hayley Tsukayama du Washington Post.

Kim raconte l'histoire d'un patient atteint de démence et d'anxiété chronique. Il refusait de participer aux sessions de groupe, restant assis dans un coin. Après la thérapie par réalité virtuelle, il est devenu "alerte, détendu et engagé". Lorsque son épouse a vu une vidéo de son mari et de sa réaction à la thérapie, elle en a presque pleuré, rapporte Kim.

Un autre patient qui avait un comportement agressif envers ses aides-soignants a arrêté ces comportements après une session de réalité virtuelle, où il s'est mis à chanter alors qu'il portait le casque.

La réalité virtuelle médicale, un domaine qui a le vent en poupe

L'utilisation de la réalité virtuelle en médecine ne date pas d'hier. Les premières expériences datent des années 90. Mais évidemment, les progrès de la technologie—à la fois du point de vue de la qualité et du prix—ont accéléré les choses. Ainsi, l'Institute for Creative Technologies de la University of Southern California a un laboratoire spécialisé, dédié aux applications médicales de la réalité virtuelle.

Et notamment dans le cadre de la santé mentale, et plus précisément pour les problèmes liés au stress psychologique ; cela s'applique donc aux seniors qui souffrent de démence et/ou de solitude, mais également aux personnes qui ont subi des traumatismes.

Ainsi, le labo a développé Bravemind, une simulation de réalité virtuelle pour les vétérans souffrant de traumatismes. Une des thérapies les plus efficaces contre le stress post-traumatique est de faire revivre au patient les expériences traumatisantes dans un environnement sécurisé et contrôlé, ce que permet de faire la réalité virtuelle. Ils ont également créé SimCoach, un coach psychologique virtuel qui permet d'aider les patients à bas coût.

"Enfin, la technologie a avancé au niveau de la vision qu'on avait dans ce domaine, et je pense qu'elle va vraiment décoller l'année prochaine", a expliqué le docteur Albert Rizzo au site Tech Insider. Espérons. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !