Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech

Les entrepreneurs parlent aux Français

La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans

Non je plaisante ! C’était pour vous attirer sur cette rubrique… Bien entendu, la France va continuer à glisser vers le bas. Inexorablement. Le spectacle lamentable et incompréhensible de ce week-end, prouve à quel point plus rien ne fonctionne dans ce pays, qui ne parvient même pas à interdire et bloquer des pillards, des casseurs.

Denis Jacquet

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio »

La 6ème puissance du monde est impuissante devant quelques centaines de débiles cagoulés, dont une partie qu’il ne fallait pas montrer du doigt pendant 30 ans, sous peine de passer pour un sombre raciste. Ce pays est mort, mais il a encore les moyens de la morphine. Sa mort est douce, car le corbillard est doté de solides amortisseurs, que notre dette sans cesse accrue, finance chaque jour, en empruntant sur les marchés. Hypothéquant un peu plus l’avenir d’un pays qui brille désormais par son passé. Nos ancêtres se pincent dans leur tombe…

Il y a des signes. De plus en plus nombreux. Mounir Majoubi, le seul homme qui avait la crédibilité pour faire de la France un pays numérique, va partir pour combattre Hidalgo. Il perdra, bien entendu, et nous fera perdre le reste d’espoir que nous avions, que, dans les 3 années restantes du quinquennat Macron, l’on pourrait espérer percevoir l’esquisse, d’un plan numérique, que nous attendions du Président qui disait avoir compris le numérique. Etant donné la connaissance crasse, voire inexistante du tissu politique français, sur le secteur numérique et les technologies, voir disparaître un soutien précieux, tout cela pour une chimère, est terrifiant. Le combat politique avant l’intérêt de la France. Toujours. C’est tout un symbole. Les talents sont gâchés, la politique l’emporte toujours sur notre destin.

Pour rire encore, jaune bien entendu, un pays qui commence à préférer recevoir dans ses émissions nocturnes, à forte audience,  un politique unanimement détesté et sans avenir, pour peu qu’il ait eu un passé, sur le sujet de l’intelligence artificielle (qui définit d’ailleurs si parfaitement la politique française), plutôt que donner la parole à ceux qui en calculent, connaissent et mesurent les enjeux et conséquences, est symptomatique d’une presse aux abois, et du vide sidéral qui habite nos « élites ».  La défiance du peuple, manifestée par les GJ, un des rares éléments censé à retenir de ce mouvement, a le mérite de dire le vrai.

Quand les plateaux font venir JF Copé pour parler d’IA, on touche vraiment le fond du marécage. Il est vrai qu’il est plus facile, quand on ne comprend rien aux réponses, d’inviter quelqu’un qui ne comprend rien aux questions. Quand je pense aux talents qui ont entouré Villani, pour un résultat certes minable, mais qui connaissaient, eux, leur sujet, on comprend mieux ce bon sens populaire, qui met les journalistes, une large partie en tous cas, dans le même panier que les politiques. L’exemple de Copé, illustre parfaitement cette collusion. Copé ne manquait à personne, il ne connaît rien d’autre à ce sujet, que ce que Laurent Alexandre lui a soufflé dans l’oreille pour aider un vieux pote à faire surface et lui donner une chance de resurgir à la lumière quelques heures, avant que le vide qu’il incarne, ne le renvoie à ses pains au chocolat.

Nous arrivons au mois de Mai, qui marquera les 2 années du règne de E.Macron. Tous les espoirs et la belle image, tout ce qui nous a fait rêver quelques mois, et provoquait la jalousie ou l’envie des autres nations,  appartiennent désormais au passé. En même temps que brûlent des commerçants à bout, non protégés par des policiers, à bout eux aussi,  notre avenir part en fumée. Nous serons bientôt en cendre.

La santé, qui pouvait être l’un des relais nous permettant d’être un géant du numérique et de l’IA, doit être abordé selon les conseillers de la Ministre, par étapes, et non au pas de course. Oublions donc cet espoir. La télémédecine ne serait pas remboursée…alors que la France des territoires, meurt de l’absence de médecins de proximité. Alors que l’attente pour un spécialiste à un taux décent, vous interdit tout RV avant 3 ou 6 mois, plus parfois. Alors que nous avions une carte incroyable à jouer, mais pas de main pour la tenir.

La data, clé du développement du prochain siècle restera enfermée dans le tiroir de la RGPD Européenne, et des obscurantistes de la CNIL, qui vient de changer de directrice, mais ne changera vraisemblablement pas de doctrine.

Pas de politique Européenne en vue sur le sujet, pendant que même la 20ème ville Chinoise investissait en 2018, plus de 5Mds d’euros sur ce seul sujet.

L’Europe qui estime qu'Alstom-Siemens constituait un géant trop important, alors qu’ils deviennent des poids moyens face à la taille de leurs concurrents Chinois.

Un Plan IA de 1.4Mds. Un Ministère du numérique sans équipe, plan de route ou pouvoir. Et des grands groupes français, attaqués de toute part, qui ne résistent à la concurrence que lorsqu’ils quittent la France, comme les 300 000 « riches » que nous avons fait fuir pendant 30 ans, par une politique punitive, alimentée par la volonté de droite comme de gauche, d’offrir des têtes au peuple, qui lui, considère toujours que c’est lui, le peuple, qui paie tout, quand 20% des citoyens français paient 80% de l’impôt sur le revenu.

L’Italie vient de faire son choix. Elle a décidé de profiter, plutôt que lutter. Elle rejoint la soie Chinoise, et espère en faire l’étoffe de son rebond. Mauvais calcul. Bientôt leurs pâtes se mangeront sans sauce.

Non la France, ne reprendra pas la 5ème place, ni même la 7ème, une place qu’elle a atteint en Afrique, alors qu’elle était dans le top 3 il y a encore 10 ans. Dans le seul pays au monde dont la démographie et les richesses garantissent la croissance pour les 50 prochaines années. Brillant !

Après ce week-end triste et désespérant, mon espoir est mort sur les ronds-points des gilets jaunes et les incendies des casseurs Parisiens.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !