Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: FRANCOIS GUILLOT / AFP

Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

Ce nouveau couple va-t-il passer devant monsieur le Maire ? Sans doute pas. Mais à l'heure des amours libres quelle importance…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Soyons justes : dans cette affaire sentimentale le soupirant c'est Jean-Luc. Bravant tous les interdits il n'a pas hésité à déclarer sa flamme à la belle Marine. "Elle fait preuve d'humanisme. C'est un grand progrès. Elle est d'habitude occupée à chercher des pouilles aux Arabes et aux musulmans : mais elle a compris que nous étions tous semblables" a-t-il déclaré.

Question drague, Jean-Luc est un expert. On ne sait pas comment la désirable Marine a réagi à ses avances. Mais la connaissant on peut supposer qu'elle ne déteste pas d'être convoitée ! D'autant que le patron de la France insoumise a ajouté que les militants du Rassemblement national étaient les bienvenus dans les cortèges contre la réforme des retraites". Oubliés les fachos d'antan auxquels le leader révolutionnaire interdisait le pavé…

Mélenchon a peut-être des circonstances atténuantes qui lui éviteront d'être poursuivi pour harcèlement sexuel. A son âge, la chair est faible. Marine Le Pen l'a-t-elle aguiché ? A-t-elle eu une attitude provocante qui aurait réveillé ses ardeurs ?

La patronne du Rassemblement national a simplement dit qu'elle soutenait le mouvement de grève. Il n'en fallait pas plus pour attiser les désirs du fougueux chef des Insoumis. Quelque part – terré dans son coin – le malheureux Florian Philippot, dont le programme n'était pas sans rapport avec celui de Mélenchon, a dû se laisser aller à une bordée d'insultes traitant Marine Le Pen de "femme facile" (mais en des termes plus crus)…

Cette histoire n'est pas que rigolote. Mélenchon, homme politique avisé, a vu les sondages indiquant que dans l'hypothèse d'un duel Macron - Le Pen, la majorité de ses électeurs voterait pour cette dernière. Comme il est optimiste et qu'il ne désespère pas, lui, d'être au second tour il cherche à séduire les électeurs Le péniste.

Mais un obstacle se dresse sur sa route. L'Humanité, journal qui lui est quand même proche, a jugé nécessaire de rappeler au camarade Mélenchon que Marine Le Pen ne s'était quand même pas "convertie à l'internationalisme et à la lutte des classes". Or il y a bien mieux que la lutte des classes : la lutte entre les Rouges ! Elle sera meurtrière. Et c'est Marine Le Pen qui comptera les cadavres.  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !