Jean-Dominique Sénard - Michelin : "La France ne se désindustrialisera pas à cause de Michelin" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Jean-Dominique Sénard - Michelin : "La France ne se désindustrialisera pas à cause de Michelin"
©France Info

Zapping Éco

Jean-Dominique Sénard - Michelin : "La France ne se désindustrialisera pas à cause de Michelin"

Le Replay

Jean-Dominique Sénard était l’invité de France Info. Le président de Michelin était interrogé sur le développement de son groupe et la conjoncture dans lequel il évolue, notamment depuis la baisse de l’euro ces derniers mois. "C’est une bonne nouvelle. Depuis deux ans nous subissons la hausse de l’euro. 20% de notre production en France c’est de l’exportation, quand vous avez un euro fort cela gêne évidemment la compétitivité du groupe. Cette baisse va donc favoriser nos résultats et redonner une peu de compétitivité à nos usines."

Pour le président, Michelin doit poursuivre ses investissement dans l’hexagone: "nous avons un centre de recherche en cours de construction Clermont-Ferrand et différents investissements programmés dans nos usines. Nous investissons beaucoup en France, j’y tiens énormément et la France ne désindustrialisera pas à cause de Michelin."


[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

 

Qui à dit ?

"Les décrets d’application sur le dispositif de sanction en cas de non-respect des délais de paiement seront pris d’ici la fin octobre."

Réponse : Carole Delga, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation dans une interview aux Echos ce matin : "La loi Consommation du 17 mars 2014, a renforcé le dispositif de sanction en cas de non-respect des délais de paiement. Les décrets d’application seront pris d’ici la fin octobre. Une campagne de contrôle des grands donneurs d’ordre sera menée d’ici à la fin de l’année."
 

Les tweets

 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !